Le Parlement irlandais interdit tout licenciement homophobe pour motif religieux

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Le Parlement irlandais interdit tout licenciement homophobe pour motif religieux

(Blogmensgo, blog gay du 8 décembre 2015) La chambre basse du Parlement irlandais (Dáil Éireann) a unanimement supprimé, le 2 décembre 2015, toute discrimination homophobe de la loi sur l’égalité dans l’emploi.
La loi ainsi modifiée doit être ratifiée par le chef de l’État, la chambre haute (Seanad Éireann) ayant déjà voté en faveur de ce texte.

Affiche du ministre Aodhán Ó Ríordáin

La loi est adoptée. Le ministre de l'Égalité, Aodhán Ó Ríordáin, veut aller encore plus loin.

L’homosexualité n’est plus un motif de licenciement

L’abrogation concerne la section 37 – en particulier l’alinéa 37.1 – de la loi sur l’égalité dans l’emploi (Employment Equality Act). Cette section instaurait un régime dérogatoire à l’égal accès ou maintien de toute personne dans un emploi. Les « institutions religieuses, éducatives ou médicales » étaient autorisées à s’affranchir de la loi afin de « préserver la philosophie religieuse de l’institution ». Autrement dit, un enseignant pouvait être démis de ses fonctions dès lors qu’un employeur apprenait son homosexualité.
(Si j’ai bien compris, les dispositions abrogées concernent uniquement les établissements et institutions financés par l’État.)

La loi ainsi amendée va permettre aux personnes LGBT de conserver leur poste même si l’institution religieuse qui les emploie apprend leur homosexualité, même si ces personnes évoquent publiquement leur homosexualité, y compris pendant les cours, et même si elles épousent une personne de même sexe. Auparavant, la plupart des gays et lesbiennes travaillant au sein d’établissements confessionnels et d’institutions à fort penchant religieux préféraient taire leur homosexualité par peur de perdre leur emploi.

« Je suis fier de cette loi », a déclaré Aodhán Ó Ríordáin. D’autres réformes LGBT-friendly suivront, a promis le ministre d’État chargé de l’Égalité.

Il reste « encore des progrès à faire, dans les institutions religieuses privées, pour les personnes trans et pour celles qui n’ont pas de religion », prévient toutefois Sandra Irwin-Gowran, directrice des politiques d’éducation au sein du Gay and Lesbian Equality Network (Glen), non sans avoir salué le vote du texte.

Année 2015 très friendly en Irlande

Cette année, l’Irlande aura adopté successivement trois textes essentiels en matière d’égalité des droits pour les personnes LGBT.

Depuis avril, une loi sur l’adoption homoparentale autorise les couples de même sexe à adopter des enfants.

Le 22 mai, un référendum accorde 62 % des suffrages exprimés au mariage gay, contre 38 % d’avis défavorables (notre article). Le référendum a été confirmé le 22 octobre par le vote parlementaire quasi unanime d’une loi spécifique, laquelle a été ratifiée le 16 novembre pour une entrée en vigueur immédiate (notre article).

Et depuis septembre 2015, la loi sur la reconnaissance du genre (Gender Recognition Act) autorise toute personne à faire changer l’identité de genre figurant sur son passeport, sans avoir à fournir un certificat médical.

Philca / MensGo
(via Breitbart du 4 décembre 2015)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *