Wim Kok, 80 ans, est mort dix-sept ans après avoir légalisé le mariage gay aux Pays-Bas

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Wim Kok, 80 ans, est mort dix-sept ans après avoir légalisé le mariage gay aux Pays-Bas

(Blogmensgo, blog gay du 22 octobre 2018) L’ancien Premier ministre néerlandais Wim Kok est mort le 22 octobre 2018, à 80 ans, par arrêt cardiaque au terme d’une longue maladie. Il fut le premier chef d’État ou de gouvernement au monde à avoir légalisé le mariage homosexuel dans son propre pays. C’était le 21 décembre 2000, à travers une loi qui entra en vigueur le 1er avril 2001 aux Pays-Bas. L’année suivante, et ce fut là encore une première mondiale, il ratifiait la légalisation de l’euthanasie. Et c’est lors de son second gouvernement de coalition socialiste-libérale, le 1er janvier 1998, que le pacs néerlandais – connu sous l’appellation « partenariat enregistré », puisque l’acronyme français pacs n’existait pas encore – est entré en vigueur.

Ci-dessous, le très bref reportage en anglais qu’Euronews consacre à la mort de Wim Kok.

Ancien leader syndical et adepte du consensus qu’il érigea en précepte politique, Willem Kok aura été Premier ministre de 1994 jusqu’à sa démission en 2002, à travers deux gouvernements successifs.

En 1994, avant l’intronisation de Wim Kok, le partenariat enregistré (ou geregistreerd partnerschap en néerlandais) avait déjà fait son apparition officieuse dans les registres d’une centaine de communes. Comme plus tard le pacs français, celui des Pays-Bas mettait sur un pied d’égalité les couples homos et hétéros, mais il ne représentait qu’un mariage au rabais, sans avantage successoral digne de ce nom ni reconnaissance automatique de filiation.

C’est Job Cohen, ministre de la Justice du second gouvernement Kok, qui a lancé le débat parlementaire sur le mariage gay. Le mariage à la néerlandaise entre personnes de même sexe a introduit une identité quasi parfaite des droits et devoirs accordés aux couples homos ou hétéros.

Voici le même reportage d’Euronews, cette fois-ci en français…

Depuis avril 2014, les couples lesbiens pacsés ou mariés dont l’enfant naît d’une insémination artificielle anonyme bénéficient automatiquement d’un statut parental. Auparavant, la mère biologique de l’enfant était toujours considérée comme la mère légale et le père légal devait être un homme (sauf en cas d’insémination artificielle anonyme). Aujourd’hui, lorsque la parenté n’est pas reconnue à titre automatique, le conjoint marié ou pacsé de même sexe peut faire une demande d’adoption de l’enfant.

Les sondages récents créditent le mariage homo d’au moins 90 % d’opinions favorables parmi les athées, agnostiques et chrétiens non pratiquants aux Pays-Bas, où 40 % de la population néerlandaise ne se reconnaît dans aucune religion majeure. En revanche, chez les chrétiens pratiquants, on observe seulement 60 % d’opinions favorables.

Et pour terminer, voici une nécro de Wim Kok un peu moins brève, mais en néerlandais.

Philca / MensGo

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *