Une pétition interne critique l’Église presbytérienne d’Irlande pour son homophobie

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Une pétition interne critique l’Église presbytérienne d’Irlande pour son homophobie

(Blogmensgo, blog gay du 6 juillet 2018) Pas moins de 232 membres de l’Église presbytérienne d’Irlande ont fait parvenir à l’assemblée générale de leur obédience une lettre, publiée le 6 juillet 2018 et critiquant le refus de la hiérarchie presbytérienne irlandaise à la fois d’accepter parmi ses membres à part entière des personnes vivant en union homosexuelle et de baptiser leurs enfants. Intitulée « Un cri du cœur », la lettre ouverte réclame l’abandon de ces discriminations contre les personnes homosexuelles et leur progéniture.

PCI baptême

On baptise tous les enfants, sauf ceux des couples gays et lesbiens. ©presbyterianireland.org

L’Église presbytérienne d’Irlande revendique 6.400 ministres du culte et « anciens » (elders), sur un total d’environ 225.000 membres. Elle constitue la principale obédience presbytérienne irlandaise. Les 232 signataires ne représentent par conséquent qu’une faible proportion de la hiérarchie presbytérienne, mais nombre d’entre eux sont considérés comme des notables de cette obédience.

Plusieurs personnes connues du grand public figurent parmi les 232 signataires, en particulier la première femme ayant obtenu une ordination par l’Église presbytérienne d’Irlande (Ruth Patterson) et une personnalité de la BBC (Bert Tosh). Les autres signataires sont des ministres du culte, des anciens, des théologiens et des universitaires d’Irlande et d’Irlande du Nord.

Unique ministre du culte presbytérien dans son pays à avoir salué l’issue du référendum irlandais favorable au mariage gay, Christina Bradley fait elle aussi partie des signataires.

We acknowledge, and indeed share, the profound sense of hurt, dismay and anger currently being expressed in the wake of decisions taken at our 2018 General Assembly.
Nous reconnaissons et même partageons le profond sentiment de blessure, de désarroi et de colère qui s’exprime à la suite des décisions prises par notre assemblée générale 2018.

Le 8 juin 2018, l’assemblée générale de l’Église presbytérienne d’Irlande avait confirmé ainsi sa position antérieure :

Homosexual activity is not consistent with Christian discipleship.
L’activité homosexuelle n’est pas compatible avec la qualité de disciple chrétien.

Une autre décision de cette assemblée générale consistait à ne plus envoyer son modérateur assister à l’assemblée générale de l’Église d’Écosse ni à en recevoir le dirigeant chaque année à Belfast, car les confrères d’Écosse sont jugés trop accommodants à l’égard des relations homosexuelles.

Les prises de position de l’assemblée générale presbytérienne irlandaise contre les couples LGBT et leurs familles nuisent aussi à la crédibilité de cette Église, s’alarment les signataires de la lettre ouverte qu’ils ont envoyée à son comité de suivi.

Plusieurs ministres du culte et un ancien haut responsable (lord Alderdice) ont récemment quitté l’Église presbytérienne d’Irlande. Le professeur d’histoire religieuse Laurence Kirkpatrick a quant à lui été suspendu de ses fonctions presbytériennes pour avoir publiquement critiqué les décisions homophobes de l’assemblée générale.

Commentaire. On ne peut qu’être abasourdi par la brutalité – et la débilité – des déclarations et décisions presbytériennes irlandaises à l’encontre de l’homosexualité, des personnes homosexuelles et de leurs familles.

À l’inverse, la brièveté et l’extrême douceur de la lettre ouverte ne suggèrent pas de qualifier les 232 signataires de contestataires, tant leur texte – non exempt de jésuitisme – se veut accommodant, malgré les décisions homophobes qu’il dénonce.

Enfin, l’intransigeance au moins apparente des dirigeants de l’assemblée générale presbytérienne n’incite guère à l’optimisme. Dieu est amour, sauf du côté de l’Église presbytérienne d’Irlande – dont les fidèles sont libres de chercher une obédience plus respectueuse d’autrui.

Philca / MensGo

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *