L’Église finlandaise perd des milliers de fidèles pour avoir dénigré les homos

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

L’Église finlandaise perd des milliers de fidèles pour avoir dénigré les homos

Logo Eroakirkosta.fi

Quand les calotins dépassent les bornes de l'homophobie, le site Eroakirkosta.fi accueille les apostats. © Eroakirkosta.fi.

(Blogmensgo, 20 octobre 2010) La télévision publique finlandaise YLE a diffusé, le 12 octobre 2010, un débat sur l’homosexualité au terme duquel plus de 20 000 fidèles ont choisi de quitter l’Église luthérienne de Finlande, choqués par des propos homophobes pourtant prévisibles.

Matti Repo, évêque de Tampere, a déclaré que l’union entre personnes de même sexe était « contraire aux enseignements de la Bible » et qu’il se refusait à bénir toute union de ce genre, dans un pays qui interdit le mariage homosexuel mais a légalisé le pacs entre gays ou lesbiennes. La présidente du Parti démocrate-chrétien a déclaré pour sa part que « de toute évidence, une personne sait qu'elle fait quelque chose de mal d'un point de vue chrétien si elle est dans une relation homosexuelle ».

Cette double sortie fort peu homophile a incité des milliers de personnes à quitter le giron de l’Église luthérienne, religion d’État à laquelle adhèrent et que financent quatre Finlandais sur cinq. Tout adepte peut effectuer une renonciation par écrit, y compris par voie électronique. Le site spécialisé www.eroakirkosta.fi, créé en novembre 2003, revendique 90 % des « actes de renonciation » à cette obédience protestante. Ce site, qui milite pour la liberté de culte, n’est pas un organisme LGBT et ne se dit hostile à aucune religion.

Ce sont le plus souvent les affaires de pédophilie qui suscite les vagues de départs des fidèles. Cette fois-ci, le débat télévisé a fait vibrer tous les curseurs, affirme le fondateur et porte-parole du site, Petri Karisma. Pendant la soirée du débat TV, le site Eroakirkosta.fi a enregistré 222 défections, soit deux fois plus qu’en temps normal. La vague de départs s’est amplifiée les jours suivants pour atteindre des sommets, avec 22 000 renonciations au 18 octobre 2010 dont 5 738 départs pour la seule journée du dimanche 17 octobre. Toutes ces défections ont fait perdre à l’Église finlandaise la bagatelle de 7 millions d’euros en une semaine. Et cette vague d’apostasie n’est qu’un début, pronostique Petri Karisma.

Philca / MensGo
(via toute la presse, dont Le Monde du 19 octobre 2010)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *