Vers un référendum sur le mariage gay en Australie

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Vers un référendum sur le mariage gay en Australie

(Blogmensgo, blog gay du 21 octobre 2015) Un mois après son intronisation, le nouveau Premier ministre australien, Malcolm Turnbull, envisage de soumettre le mariage gay et lesbien à un référendum en 2017. Cela éviterait au Parlement de statuer sur la question.

Ci-dessous, une brève déclaration – c’était le 7 octobre 2015 – du Premier ministre australien Malcolm Turnbull concernant la tenue d’un référendum après les élections fédérales de 2016 :

Le système juridique australien est conçu de telle manière qu’un texte – y compris un simple amendement – voté au Parlement a force de loi, tandis que le résultat d’un référendum n’a aucune valeur contraignante. Mais la logique veut que le gouvernement et les élus acceptent le verdict des urnes en faisant voter a posteriori une loi de mise en conformité avec le vote populaire.

Il s’agit pour l’instant d’une simple hypothèse de travail. L’ancien Premier ministre, Tony Abbott, ne voulait pas entendre parler de mariage homo, bien que sa sœur soit une lesbienne assumée. Les parlementaires devaient modifier l’actuelle loi sur le mariage, mais selon un calendrier et des modalités aux contours très flous et peu consensuels.

Si référendum il y a, c’est au Parlement qu’il appartiendra d’en fixer le calendrier. Les prochaines élections fédérales se tiendront au second semestre 2016. Le Parlement pourrait donc décider la tenue d’un référendum à une certaine date, soit après les élections législatives (option préférée de l’ex-Premier ministre Abbott), soit avant même les élections fédérales.

Si l’actuel Premier ministre a dit qu’il validait la perspective d’un référendum postélectoral, il se murmure que c’est uniquement par réalisme politique, alors qu’il aurait préféré une consultation populaire à plus brève échéance.

Il n’est pas exclu non plus que le Parlement australien vote une nouvelle loi légalisant le mariage homosexuel et qu’un référendum soit ensuite convoqué pour en valider le dispositif. Quoi qu’il en soit, c’est aussi le Parlement qui se chargerait de définir le libellé de la question soumise à référendum.

Le Parlement australien est très divisé sur la question du mariage gay. L’opposition travailliste est favorable à un référendum au plus tard trois mois après les élections fédérales de 2016. Le Parti national – membre de la coalition au pouvoir – s’oppose parfois vivement à une telle perspective, au nom de convictions religieuses.

Même dans les rangs du Parti libéral de Malcolm Turnbull, des membres influents affirment que la légalisation du mariage entre personnes de même sexe serait contraire aux traditions religieuses conservatrices défendues par le « multiculturalisme » à l’australienne.

Si un vote parlementaire avait lieu aujourd’hui, la légalisation du mariage gay obtiendrait une courte majorité au Sénat mais elle resterait huit voix au-dessous de la majorité absolue à la Chambre des représentants, selon un chiffrage effectué le 13 octobre 2015 par Pink News Australia.

Selon un sondage (échantillon de 1.407 personnes) de Research Now publié à la mi-octobre 2015, les partisans du mariage gay sont moins nombreux chez les sympathisants du Parti libéral (52 %) que chez les sympathisants du Parti travailliste (71 %) ou des Verts (82 %).

Mais chez les sympathisants de ces trois partis classés à gauche, seuls 46 % des plus de 65 ans sont favorables au mariage gay.

Philca / MensGo
(via toute la presse australienne du 21 octobre 2015, dont The Australian Financial Review et The Sydney Morning Herald)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *