Le club de foot St. Pauli de Hambourg en croisade contre l’homophobie

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Le club de foot St. Pauli de Hambourg en croisade contre l’homophobie

(Blogmensgo, 15 juillet 2013) Le FC St. Pauli mène campagne contre la discrimination et l’homophobie dans le football. Et depuis le 11 juillet 2013, à l’instigation même des dirigeants de ce club situé à Hambourg, le drapeau arc-en-ciel flotte sur la tribune sud du Millerntor-Stadion.

Photo du stade de St. Pauli

Passe gay, corner lesbien, goaaaaal!!! ©Fcstpauli.com.

« Le club lutte depuis des années contre la discrimination et l’homophobie. Avec ce drapeau, nous montrons d’une manière encore plus visible l’importance de ces thèmes pour le club de St. Pauli et le fait que nous ne ménageons pas nos efforts pour les combattre », explique Gernot Stenger, vice-président du club qui évolue aujourd’hui en deuxième division de Bundesliga (championnat d’Allemagne).

Cela représente « un saut quantique pour le monde du football », s’est félicité Dirk Brüllau, membre du Fanklub Queerpass Sankt Pauli, club de supporters gay et lesbien du FC St. Pauli. Le nom complet du club de foot est Fußball-Club Sankt Pauli, que tout le monde abrège en FC St. Pauli. Quant à Queerpass il s’agit d’un jeu de mots faisant référence à queer et à Querpass, mot allemand qui signifie « longue (passe) transversale ».

Et la transversalité, le club de St. Pauli la connaît. Ses statuts font du FC St. Pauli un club antifasciste (il fut jadis dirigé par un nazi notoire), antiraciste et refusant toute action de branding (fait de renommer temporairement un lieu en utilisant le nom d’un sponsor, moyennant rétribution).

Photo du stade de St. Pauli

FC St. Pauli, friendly jusqu'au bout du stade. ©Fcstpauli.com.

Outre son caractère altruiste et libertaire, le club de St. Pauli a peut-être voulu honorer par une action chevaleresque son ancien président Corny Littmann (fiche Wikipédia). Homosexuel assumé, le flamboyant Littmann a dirigé le club de 2002 à 2010, contribuant à lui éviter la faillite. Il a démissionné une fois sa mission remplie, en 2010, alors que le petit club de Hambourg fêtait son centenaire.

Commentaire. Quand je dis « petit club », c’est affectueux. N’oublions pas que le FC St. Pauli évoluait naguère en première division de Bundesliga et qu’il pourrait fort bien y retourner dès la saison 2014-2015.

Sa dernière initiative ne manque pas d’audace et encore moins de panache. Même si la Fédération allemande de football fait de méritoires efforts pour désamorcer le terrain (cf. notre article du 7 mars 2013), on ne saurait contester que l’homosexualité reste le grand tabou du football professionnel, en Allemagne comme ailleurs.

Et si St. Pauli rencontrait le Paris Foot Gay (PFG), club friendly lui aussi très impliqué contre l’homophobie ? L’initiative pourrait être d’autant plus médiatique si des « pointures » du football d’aujourd’hui – donc pas seulement les champions du monde de 1998 – parrainaient l’événement.

Philca / MensGo
(via RTL.be du 12 juillet 2013)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *