VoGay, SOS Homophobie et Le Refuge en campagne contre l’homophobie

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

VoGay, SOS Homophobie et Le Refuge en campagne contre l’homophobie

(Blogmensgo, blog gay du 22 septembre 2014) Plusieurs initiatives ont été lancées, à mi-chemin entre la Journée mondiale de la prévention du suicide (10 septembre) et la Journée du coming out (11 octobre 2014). Si la journée du 11 octobre vise accroître la visibilité des LGBT (et à susciter des sorties du placard), les initiatives de VoGay, SOS Homophobie et Le Refuge plaident pour un environnement moins homophobe.

VoGay : « Jeunes vs Homophobie »
SOS Homophobie : « Ne plus se taire »
Le Refuge : Faire un don

VoGay aide les jeunes à lutter contre l’homophobie

VoGay, association vaudoise de personnes concernées par l’homosexualité, met à nouveau les jeunes au cœur de la lutte contre l’homophobie, du 6 jusqu’au 10 octobre 2014. De multiples activités spécifiques (gratuites sur inscription) seront proposées pendant cette semaine-là, dans un cadre scolaire ou en dehors de l’école.

Affiche VoGay

Avec VoGay, indignez-vous ! 😉 ©Vogay.ch.

L’homophobie servira de prétexte à un spectacle interactif orchestré par la compagnie théâtrale Le Caméléon. L’initiative inclut aussi des ateliers de sensibilisation pour les élèves, de même que des sessions de sensibilisation et de formation pédagogique pour les personnes susceptibles d’encadrer des jeunes et des élèves.

Pour ce faire, et comme en mars 2012, le « groupe jeunes » de VoGay fait équipe avec le « conseil des jeunes » de la ville de Lausanne. Les deux entités ont mis à jour leur exposition « Jeunes vs Homophobie » qui sera hébergée par VoGay. Leurs représentants effectueront en outre des visites conjointes dans les établissements scolaires, afin d’expliquer aux jeunes que l’homophobie n’est pas un mot abstrait et que la lutte contre l’homophobie n’est pas un vain mot.

À noter aussi que le 30 octobre 2014, Michel Dorais donnera une conférence à l’université de Lausanne sur « Mieux soutenir les jeunes de la diversité sexuelle ».

 

SOS Homophobie incite à « Ne plus se taire »

Agrandir en grand format | très grand format. ©Sos-homophobie.org.

L’association française SOS Homophobie a lancé, le 16 septembre 2014, une nouvelle campagne intitulée « Ne plus se taire face à l’homophobie ordinaire ».

Cette initiative répond au triple objectif de faire connaître sa ligne d’écoute et d’alerte téléphonique, d’inciter les catégories de personnes qui l’utilisent le moins souvent (trans, jeunes, femmes, personnes âgées) à s’en servir plus volontiers, et enfin de saluer le vingtième anniversaire de l’association.

Outre un argumentaire qui s’appuie sur des exemples typiques, SOS Homophobie illustre sa campagne à travers un spot vidéo (à télécharger ou à visionner ci-dessous), un spot audio et une série de quatre affiches.

 

Des jeunes du Refuge témoignent contre l’homophobie

Le webzine Méditerranée et le site associatif MonRubanBleu ont récemment lancé avec l’association Le Refuge, un partenariat visant à donner la parole à de jeunes pensionnaires du Refuge.

Rappelons que l’association à Montpellier héberge des jeunes gens et jeunes filles en rupture avec leur famille à cause de leur homosexualité. La mise à la rue se fait souvent – d’une manière immédiate ou progressive – à l’issue d’un coming out qui tourne mal.

Chaque dimanche, un jeune gay ou une jeune lesbienne explique d’une manière circonstanciée comment l’homophobie familiale peut transformer des parents en distributeurs de haine et des enfants en victimes non consentantes.
Après Loïc le 14 septembre, c’était le 21 septembre 2014 au tour de Jordan. Les deux jeunes gens expliquent le lien direct entre une famille et une mise à la rue : la présence d’un commun dénominateur intitulé homophobie.

Commentaire. Les trois initiatives antihomophobie ont été lancées quelques jours ou heures seulement avant le retour de Nicolas Sarkozy sur la scène politico-médiatique. Un retour que l’ex-président a immédiatement placé sur le terrain de la polémique, en instrumentalisant l’homosexualité et le mariage homosexuel à travers des propos que l’on aurait de la peine à considérer comme friendly.

Toute considération économique ou politique mise à part, deux constats s’imposent : primo, François Hollande n’a tenu presque aucune de ses promesses électorales ; secundo, un éventuel retour de Nicolas Sarkozy aux affaires serait synonyme pour la communauté LGBT de grand bond en arrière.

Philca / MensGo
(via courriel de VoGay reçu le 19 septembre [VoGay], Yagg du 16 septembre [SOS Homophobie] et Méditerranée du 21 septembre 2014 [Le Refuge])

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *