17 Mai : au travail, les jeunes LGBT sont plus volontiers out au Royaume-Uni et en Allemagne qu’en France (étude BCG)

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

17 Mai : au travail, les jeunes LGBT sont plus volontiers out au Royaume-Uni et en Allemagne qu’en France (étude BCG)

(Blogmensgo, blog gay du 15 mai 2017) La troisième enquête annelle du réseau LGBT du Boston Consulting Group sur « Les jeunes LGBT et le monde professionnel » montre une plus grande frilosité en France qu’au Royaume-Uni et en Allemagne. Les étudiants et jeunes diplômés LGBT sont moins enclins à faire leur coming out en France, où les employeurs semblent moins ouverts. À l’inverse, les jeunes LGBT et leurs employeurs apparaissent nettement plus décontractés au Royaume-Uni à l’égard de l’homosexualité.

infographie BCG

Jeunes diplômésLGBT au travail : des critères de choix et des pistes d'action. ©bcg.fr

De fortes disparités nationales

La proportion de jeunes LGBT qui ont fait leur coming out auprès de tous leurs collègues enregistre d’importantes variations géographiques. Très majoritaire au Royaume-Uni (60 %), cette proportion l’est tout juste en France (52 %), tandis qu’elle est largement minoritaire en Allemagne (41 %).

De même 63 % des jeunes LGBT britanniques n’hésitent-ils pas à mentionner le genre de leur partenaire, contre 53 % en Allemagne et 51 % en France.

En revanche, l’Allemagne arrive en tête des opinions positives sur la sortie du placard pour les jeunes LGBT dans leur entreprise. Pas moins de 46 % des jeunes Allemands LGBT y voient l’avantage d’être enfin soi-même contre 23 % qui y décèlent un désavantage potentiel. C’est beaucoup mieux qu’au Royaume-Uni pour la perception d’un avantage (40 %) ou d’un désavantage (33 %) à être out au travail. En France, l’idée d’un désavantage (30 %) est supérieure à celle d’un avantage (25 %), mais la perception d’un désavantage a fortement chuté en deux ans (elle était de 49 % en 2015).

Un mauvais élève nommé bancassurance

Une grande différence entre les jeunes LGBT et les jeunes hétéros concerne les critères pour choisir son employeur. Là où les hétéros misent sur le prestige de l’entreprise, les jeunes LGBT ont tendance à privilégier l’inclusion et le respect de la diversité. L’idéal étant que l’entreprise dispose d’un réseau LGBT, voire d’un système de tutorat.

Dans quel secteur d’activité les jeunes LGBT rechignent-ils le plus à sortir du placard ? La réponse des trois aires géographiques est unanime : les établissements du secteur financier se classent bons derniers.

Au Royaume-Uni, c’est dans pas moins de trois secteurs que plus de six jeunes LGBT sur dix assument ouvertement leur homosexualité, en l’occurrence dans les médias et la culture (75 %), le numérique et le high-tech (73 %) et le secteur public (64 %).

Seuls deux secteurs surnagent en Allemagne, avec 63 % de jeunes LGBT out dans la grande distribution et le luxe et 60 % dans le secteur public. En France, l’unique secteur fortement majoritaire est celui de la grande consommation et du luxe (63 %).

Méthodologie de l’étude

Enquête en ligne réalisée, en mars et avril 2017, auprès d’internautes résidant en France, au Royaume-Uni et en Irlande, en Allemagne et en Autriche. Les résultats s’appuient sur un questionnaire autoadministré auxquels ont répondu 1.636 étudiants ou jeunes diplômés LGBT ou hétérosexuels. Les réponses des hétéros ont servi à identifier les spécificités majeures des étudiants et diplômés LGBT.

La répartition géographique des sondés n’est pas précisée. On ignore par conséquent comment se subdivise l’échantillonnage par aires linguistiques et, pour chaque bassin d’emploi, la répartition par pays (Royaume-Uni / Irlande, Allemagne / Autriche). La proportion de répondants hétéros n’est pas non plus spécifiée.

Philca / MensGo
Source principale : communiqué du Boston Consulting Group, 12 mai 2017.
Source consultée en premier : nouvelobs.com, 12 mai 2017.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *