Le Victoria s’excuse pour ses anciennes lois homophobes

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Le Victoria s’excuse pour ses anciennes lois homophobes

(Blogmensgo, blog gay du 24 mai 2016) Le Premier ministre du Victoria, Daniel Andrews, a présenté le 24 mai 2016 des excuses formelles « pour les lois que nous avons votées, les vies que nous avons détruites et les règles que nous avons édictées » en matière de lutte contre l’homosexualité. Le Premier ministre de cet État australien faisait ainsi référence aux lois homophobes qui sont restées en vigueur jusqu’en 1991. Il a présenté des excuses en son nom propre, mais aussi au nom du gouvernement et du parlement victoriens.

Daniel Andrews s’exprimait ainsi devant le parlement du Victoria, au-dessus duquel flottait un drapeau arc-en-ciel. Matthew Guy a ensuite, lui aussi, présenté des excuses officielles au nom de l’opposition qu’il dirige. Des gays, jadis emprisonnés pour homosexualité, étaient présents dans la salle.

Ci-dessous, l’intégralité du discours prononcé par le Premier ministre Andrews devant le parlement victorien :

C’est la première fois qu’un État d’Australie présente des excuses officielles pour un ancien comportement homophobe.

Tous les États australiens n’ont pas dépénalisé au même moment l’homosexualité, qui est restée illégale au mieux jusqu’en 1975 (Australie du Sud), au pire jusqu’en 1997 (Tasmanie).

Dans le Victoria, les personnes pouvaient subir jusqu’à quinze années d’emprisonnement pour divers motifs liés à l’homosexualité : comportement indécent, sodomie, racolage, etc. Des victimes d’abus sexuels encouraient même des sanctions pénales au prétexte qu’il y avait eu pénétration anale ou relation sexuelle entre personnes de même sexe.

Les personnes condamnées pour ces motifs peuvent demander, depuis septembre 2015, l’annulation des condamnations. « Ces condamnations n’auraient jamais dû avoir lieu », a déclaré le chef du gouvernement victorien, précisant qu’elles « n’étaient rien d’autre qu’une homophobie d’État ».

Daniel Andrews ne s’est pas contenté de demander pardon :

“On behalf of the parliament, the government and the people of Victoria, for the laws we passed and the lives we ruined, and the standards we set, we are so sorry. Humbly, deeply sorry.”
Daniel Andrews, Premier ministre du Victoria

En plus d’inviter ses concitoyens à lutter contre l’homophobie, le Premier ministre du Victoria a ostensiblement suggéré aux personnes LGBT de ne pas cacher leur homosexualité ou leur transidentité. Même en public :

“If you're a member of the LGBTI community, and there's someone in your life that you love, a partner or a friend, then do me a favour: next time you're on a tram in Melbourne, hold their hand. […] Do it with pride. And defiance.”
(Si vous appartenez à la communauté LGBTI et que vous aimez quelqu’un – partenaire ou ami – alors faites-moi ce plaisir : la prochaine fois que vous prendrez le tram à Melbourne, prenez-lui la main. […] Faites-le par fierté. Et par défi.)
Daniel Andrews, Premier ministre du Victoria (à 16:25 dans la vidéo ci-dessus)

Les organisations LGBT victoriennes et australiennes ont unanimement salué la repentance officielle du Victoria et des représentants politiques.

À noter par ailleurs que le gouvernement victorien finance désormais intégralement la Safe Schools Coalition Victoria, dont l’objectif est de rendre plus inclusifs les lieux d’enseignement, d’initier les élèves à la diversité sexuelle et à la diversité de genre, et de lutter contre l’homophobie et le harcèlement lié à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre.

L’initiative Safe Schools émane du gouvernement fédéral australien, qui s’est finalement retiré du programme avant la mi-mai 2016. Le Victoria a aussitôt annoncé qu’il reprenait à son compte cette initiative.

Philca / MensGo
(via Straight Times et ABC du 24 mai 2016)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *