Remise officielle des prix Tolerantia 2015

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Remise officielle des prix Tolerantia 2015

(Blogmensgo, blog gay du 12 octobre 2015) C’est aujourd’hui que sont remis, à Berlin, les prix Tolerantia 2015. Les lauréats sont, par ordre alphabétique, la chanteuse et actrice Maren Kroymann (Allemagne), l’ancien député-maire de Belfast Máirtín O’Muilleoir (Irlande du Nord), la sociologue Irène Théry (France), la journaliste Ewa Wanat (Pologne) et l’ancien maire de Berlin Klaus Wowereit (Allemagne).

Photos des lauréats

Les lauréats du prix Tolerantia 2015. ©Maneo.de.

L’édition 2015 est organisée, comme les précédentes, par le collectif allemand Maneo, qui a honoré Maren Kroymann d’une distinction spécifique (en l’occurrence le prix Maneo). Chaque Tolerantia Preis honore depuis 2006 une personne qui s’est récemment engagée pour l’égalité des droits ou pour la lutte contre l’homophobie, la lesbophobie et la transphobie.

Si l’on excepte Klaus Wowereit, les lauréats 2015 sont peu connus hors de leur pays. On en profite ci-dessous pour les présenter succinctement.

Prix Maneo pour Maren Kroymann

L’actrice et chanteuse allemande Maren Kroymann est récompensée, en quelque sorte, pour l’ensemble de son œuvre. Lesbienne assumée, elle n’hésite pas à mettre sa carrière et son action sociopolitique dans le droit fil de son combat contre la violence, la misogynie et l’homophobie.

Selon Wikipedia, les producteurs ont mis du temps à reconnaître qu’elle peut tout aussi bien interpréter des personnages hétéros.

Máirtín O’Muilleoir reçoit le Tolerantia Preis 2015

C’est la première fois qu’une personnalité nord-irlandaise est distinguée. C’est aussi la première fois que l’organisation nord-irlandaise Rainbow Project coorganise le prix Tolerantia qu’elle décerne à l’ex-maire de Belfast.

Lorsqu’il était maire, Máirtín O’Muilleoir a lui-même pris la tête du défilé de la Gay Pride de Belfast. Il avait auparavant créé la Semaine nord-irlandaise contre l’homophobie et la transphobie.

SOS Homophobie honore Irène Théry

Le nom de la sociologue française Irène Théry a été choisi par SOS Homophobie. La lauréate du prix Tolerantia 2015 succède au palmarès français à la bande dessinée du Projet 17 mai (dont le chiffre d’affaires contribue à subventionner les actions de SOS Homophobie).

Irène Théry est à la fois sociologue, directrice de recherche et spécialiste des questions liées à la famille, à la parentalité et à la filiation, au genre et, bien sûr, au mariage. Aujourd’hui membre du Haut Conseil de la Famille, elle a rédigé depuis 1998 plusieurs rapports officiels qui ont fait date.

Irène Théry a milité depuis cette époque en faveur du pacte civil de solidarité (pacs) puis du mariage homosexuel. Elle s’engage publiquement aussi en faveur de la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de lesbiennes et les femmes seules.

Ewa Wanat, ou la sexualité à la radio

La journaliste polonaise Ewa Wanat est rédactrice en chef à Radio RDC, où elle anime un talk show consacré aux questions de sexualité. Elle profite de son temps d’antenne pour combattre l’homophobie et la transphobie, les violences et abus à caractère sexuel, tout en promouvant l’ouverture d’esprit à l’égard des personnes LGBT et des unions homosexuelles.

Son nom a été choisi par les associations Lambda Varsovie et Kampania Przeciw Homofobii (Campagne contre l’homophobie), qui saluent le courage de son action et l’intelligence de sa mise en œuvre.

Klaus Wowereit, des idées et des actes

L’ancien maire de Berlin (2001-2014) a par deux fois créé la surprise. En 2001, quand il a fait son coming out. Et plus récemment quand il a annoncé son retrait de la vie politique.

Entre ces deux dates, Klaus Wowereit aura été le premier et l’un des plus importants hommes politiques allemands à assumer ouvertement leur homosexualité. Assumer, c’est-à-dire refuser de se cacher même lors de déplacements officiels dans des pays homophobes.

Wowereit a en outre mis son mandat et sa notoriété à profit pour lutter contre la discrimination sous toutes ses formes, en particulier à l’encontre des minorités sexuelles.

Philca / MensGo
(via communiqué ADFH et Queer.de du 12 octobre 2015)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *