Gay Pride mouvementée mais réussie en Moldavie

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Gay Pride mouvementée mais réussie en Moldavie

(Blogmensgo, blog gay du 19 mai 2015) Le Festival des communautés LGBT de Moldavie s’est achevé, le 17 mai 2015, dans la capitale Chisinau, par une Gay Pride sous importante protection policière.

Quelque 150 gays, lesbiennes, trans et sympathisants ont défilé dans les rues de Chisinau. Le cortège, comme on le voit ci-dessous (reportage d’Euronews en son direct non commenté), était dès le départ encadré par un impressionnant dispositif policier.

Les forces de l’ordre avaient pour double mission de protéger la Gay Pride et de prévenir tout débordement d’une contre-manifestation rassemblant quelques dizaines d’ultrareligieux et de prêtres. La police a arrêté quelques excités qui tentaient de jeter des œufs sur le cortège de la Gay Pride. De fait, les policiers étaient plus nombreux que l’ensemble des manifestants et contre-manifestants.

L’ambassadrice de Suède et l’ambassadeur des États-Unis ont chacun prononcé un discours solennel. Des ballons de toutes les couleurs ont ensuite été lâchés dans le ciel afin de conjurer la grisaille d’une météo peu festive.

Ci-dessous un autre bref reportage vidéo, émanant cette fois-ci d’Ukraine Today.

La Gay Pride revendiquait, entre autres, l’égalité pour tous les couples quelle que soit leur sexualité. Le principal slogan, « Parce que je vis ici », entendait montrer que les personnes LGBT sont des citoyens à part entière et n’ont pas à être considérées comme des sous-êtres, notamment au regard de la loi. Les contre-manifestants militaient, entre autres, contre le mariage homosexuel.

La Constitution moldave interdit tout mariage homosexuel, selon Wikipedia. Les personnes de même sexe ne peuvent donc pas se marier en Moldavie, ni même se pacser.

Comme chez ses deux voisins immédiats – la Roumanie et l’Ukraine – la population moldave est largement homophobe. La première Gay Pride, il y a deux ans, n’avait pu se dérouler à Chisinau qu’après un long bras de fer judiciaire.

Et pour terminer, un autre reportage en son direct non commenté, fourni quant à lui par Radio Free Europe.

Philca / MensGo
(via Radio Free Europe - Radio Liberty du 17 mai 2015)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *