Obama aurait édulcoré sa fibre friendly par calcul politique

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Obama aurait édulcoré sa fibre friendly par calcul politique

(Blogmensgo, blog gay du 12 février 2015) Un livre récemment paru affirme que Barack Obama a adopté une position officielle moins friendly que ses convictions personnelles. Obama oppose un démenti partiel.

Ci-dessous, en décembre 2010, Barack Obama affirmant qu’il a « du mal avec ça », c’est-à-dire qu’il veut bien d’une union civile pour les homos à condition que cela n’aille pas jusqu’au mariage. On notera que dans cette vidéo, l’habituelle maestria verbale d’Obama cède la place à un discours confus et pataud :

Obama a-t-il caché ses opinions à des fins électorales ?

C’est David Axelrod, ancien proche conseiller de Barack Obama, qui l’affirme dans son livre intitulé Believer: My Forty Years In Politics (pages 446-447). Selon lui, Obama « a modifié sa position afin de soutenir les unions civiles plutôt que le mariage » homosexuel. Mais le président n’a jamais été à l’aise avec ce mensonge et ne l’a donc jamais défendu que d’une manière assez maladroite, là encore selon les dires d’Axelrod.

Barack Obama aurait donc masqué ses convictions friendly afin de gagner un siège de sénateur en 2004 et de chef d’État en 2008. Selon le décompte du Huffington Post, Barack Obama aurait menti à seize reprises sur le sujet, de 1998 à 2012, lors d’interviews ou de déclarations diverses. Pendant tout ce temps, il aurait dit être favorable à l’égalité des droits mais pas au mariage gay.

En 1996, Barack Obama affirmait dans un questionnaire électoral – il briguait alors un poste de sénateur dans l’Illinois – qu’il était favorable au mariage gay. Mais dès 2004, pendant la campagne pour l’élection au Sénat américain, Obama déclarait à plusieurs reprises n’être pas à l’aise avec l’idée que mariage homo puisse être un droit. C’est seulement depuis mai 2012 – date à laquelle le vice-président Joe Biden s’est lui-même déclaré favorable au mariage gay – qu’il se positionne officiellement comme partisan du mariage entre personnes de même sexe.

Obama nie tout calcul politicien

Barack Obama nie avoir caché sa véritable opinion par calcul politique. Selon lui, il a quelque peu adouci sa position officielle afin de tenir compte des « sensibilités religieuses » très diverses. En particulier des congrégations religieuses à dominante noire. Obama aurait ensuite inversé sa position après avoir compris la stigmatisation que subissaient les personnes homosexuelles.

Quoi qu’il en soit, Barack Obama salue la récente décision de la Cour suprême contre un sursis d’exécution aux mariages gays en Alabama (cf. notre article d’hier). Vu « la masse critique d’États qui ont reconnu le mariage homosexuel, cela n’a plus de sens pour nous d’avoir maintenant un tel patchwork », a-t-il déclaré.

Barack Obama estime que la loi de l’Alabama devra se mettre en conformité avec la loi fédérale. « Quand la loi fédérale est en conflit avec la loi de l’État, c’est la loi fédérale qui l’emporte. » Autrement dit, l’Alabama devra un jour ou l’autre se résoudre à célébrer des mariages gays et lesbiens sur son propre territoire.

Si la cause du mariage homo a autant progressé lors de ses deux mandats, explique le président Obama, c’est sans doute parce qu’elle est plus facile à défendre que des sujets comme la lutte contre la pauvreté urbaine ou la réforme du système de santé. C’est aussi, reconnaît-il, parce que les organisations LGBT ont très bien fait leur travail de lobbying et d’éveil des consciences.

Ci-dessous, un extrait de l’interview de Barack Obama portant sur le mariage gay aux États-Unis et en Alabama :

Philca / MensGo

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *