Obama s’engage pour une armée gay-friendly

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Obama s’engage pour une armée gay-friendly

(Blogmensgo, 12 octobre 2009) Le président américain Barack Obama a de nouveau promis d’éradiquer la discrimination de l’US Army à l’encontre des gays, le 10 octobre 2009, lors de l’assemblée annuelle de l’organisation LGBT Human Rights Campaign (HRC). Le lendemain, plus de cent mille personnes défilaient dans le centre de Washington, à l’appel de HRC, afin d’inciter le chef de l’État à tenir ses engagements.

Poster marche du 11 octobre

On ne rappellera jamais assez les bienfaits de la marche à pied… © Hrc.org.

« Je vais mettre un terme à [la loi] Don’t Ask, Don’t Tell. Je m’y engage devant vous », a déclaré solennellement Barack Obama, précisant qu’il est en train d’y travailler avec le Pentagone, l’état-major et des élus du Congrès. Et le président américain de conclure, devant un parterre de trois mille invités : « Il viendra un jour où notre nation finira par reconnaître les relations entre deux hommes ou deux femmes comme tout aussi véridiques et admirables que les relations entre un homme et une femme. »

Des voix se sont récemment élevées (cf. notre article du 2 octobre 2009) pour que Barack Obama abroge cette fameuse loi (cf. notre article du 30 juillet 2009) qui autorise les homosexuels à s’engager dans l’armée tout en les limogeant dès qu’ils révèlent leur homosexualité. Hier, c’est-à-dire le lendemain même du discours de Barack Obama, plusieurs dizaines de milliers de militants et sympathisants de HRC (cent cinquante mille personnes, selon HRC) défilaient à Washington afin de rappeler ses engagements au chef de l’État.

Les principales revendications portaient sur l’abrogation de la loi militaire Don’t Ask, Don’t Tell. Le cortège manifestait aussi en faveur de la reconnaissance du mariage gay à l’échelle fédérale. Aujourd’hui, la Constitution de 29 État américains prohibe le mariage entre personnes de même sexe, tandis que six États américains l’autorisent.

Commentaire. Barack Obama n’a certes pas encore tenu ses engagements de campagne en faveur des droits à l’égalité de traitement. Mais il n’est entré en fonction que depuis neuf mois et son comportement à l’égard de la communauté LGBT est infiniment plus respectueux que celui de son prédécesseur. Il faut en outre savoir prendre son temps : un militantisme trop insistant et trop pressant risquerait d’ulcérer la frange la plus radicale de l’électorat, et par conséquent de ruiner sur le long terme les avancées obtenues sur le court terme.

Philca / MensGo
(via Le Monde, TF1 et AFP du 11 octobre 2009)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *