L’investiture de Barack Obama, à la fois gay-friendly et homophobe

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

L’investiture de Barack Obama, à la fois gay-friendly et homophobe

Photo de Gene Robinson

Gene Robinson va insuffler la gay-attitude aux Américains. © Geoff Forester, Foresterphotography.com.

(Blogmensgo, 13 janvier 2009) L’évêque ouvertement gay Gene Robinson a été choisi par l’équipe de Barack Obama pour lancer officiellement, le 18 janvier 2009, les cérémonies ponctuant l’investiture du nouveau président américain. Scandale. Le 20 janvier, c’est un pasteur ouvertement homophobe, Rick Warren, qui lira un passage de la Bible lors de l’investiture. Scandale. Le choix contesté de Robinson vise à contrebalancer le choix sulfureux de Warren.

Ce double choix, vilipendé aussi bien par les progressistes que par les conservateurs, symbolise à lui seul l’unité nationale voulue par Barack Obama et sa conception de la diversité, où le loup homophobe fricote avec l’agneau gay.

Gene Robinson (fiche Wikipédia), 61 ans, dirige le diocèse de l’Église épiscopalienne du New Hampshire depuis mars 2004. Premier prélat américain à avoir déclaré officiellement son homosexualité en cours de mandat, Robinson s’est uni civilement en 2008 avec le compagnon qui partage sa vie depuis vingt ans.

Rick Warren (fiche Wikipédia), 54 ans, pasteur baptiste de Saddleback en Californie et familier de George W. Bush, est connu pour ses prises de position ultraconservatrices. Ce pasteur évangéliste n’hésite pas à comparer l’avortement à l’Holocauste, ou encore le mariage gay à un mariage entre frère et sœur.

Aux États-Unis, Rick Warren est beaucoup plus populaire que Gene Robinson. C’est dire le chemin qu’il reste à parcourir.

Philca / MensGo
(via NouvelObs.com et TF1 du 13 janvier 2009)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *