Rio de Janeiro marie symboliquement 160 couples homos

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Rio de Janeiro marie symboliquement 160 couples homos

(Blogmensgo, blog gay du 24 novembre 2014) L’État brésilien de Rio de Janeiro a organisé dans la ville homonyme, le 23 novembre 2014, sa cinquième session collective de mariages entre couples de même sexe. Et cette fois-ci, 160 couples homosexuels se sont mariés, en présence de 1 500 invités. Un record mondial.

Ci-dessous Jane di Castro, 65 ans, interprétant « Non, je ne regrette rien » d’Édith Piaf. C’était en août 2014.

Sous le signe des emoções

Jane di Castro, 65 ans, chanteuse transgenre et militante LGBT a profité de l’occasion pour épouser Otávio, son compagnon depuis quarante-sept ans. C’est elle aussi qui a interprété une chanson de Roberto Carlos intitulée Emoções (Émotions) et choisie comme « hymne » de cette célébration collective.

Les 160 couples provenaient de toutes les régions de l’État de Rio de Janeiro. Les deux tiers étaient des couples de lesbiennes, le dernier tiers étant des couples de gays. Les mariés et leurs invités s’étaient tous réunis dans la zone portuaire, à l’intérieur d’un entrepôt remis à neuf pour l’occasion.

L’initiative émane du Programme de l’État de Rio contre l’homophobie (Programa Estadual Rio sem homofobia), qui depuis 2013 a organisé les quatre cérémonies précédentes. En comptant les 160 couples d’hier, l’organisation parapublique a procédé au mariage de quelque 500 couples gays et lesbiens lors de cérémonies collectives. L’événement du 23 novembre était coparrainé par le tribunal de Rio de Janeiro.

Faire avancer les droits LGBT

Le coordonnateur de l’organisation parapublique, Cláudio Nascimento, entend ainsi faire en sorte que cesse la discrimination à l’encontre des personnes LGBT. Cette discrimination se matérialise par des violences physiques, par du harcèlement, par l’incapacité du Parlement à voter une loi punissant l’homophobie, et enfin par des réticences de l’institution judiciaire à garantir les droits des couples homosexuels.

Jane di Castro

Jane di Castro a interprété, au bras d'Otávio, une chanson pleine d'emoções. ©Jane di Castro.

Depuis 2011, la Cour suprême brésilienne garantit en effet aux couples homosexuels stables les mêmes droits et avantages qu’aux couples hétérosexuels. Cette avancée est le fruit d’un recours déposé en 2008 par le gouvernement de Rio de Janeiro devant la Cour suprême.

300 couples homos en 2015 !

L’égalité des droits s’arrête aux portes du mariage, le Brésil n’ayant pas encore légalisé le mariage homosexuel. Les 160 mariages civils entre personnes de même sexe célébrés le 23 novembre l’ont donc été à titre symbolique. Un slogan résumait la revendication majeure de tous les participants sur une gigantesque banderole : « Parce que l’amour est un droit ».

Cláudio Nascimento compte bien récidiver en 2015. Mais cette fois-ci, le mariage collectif rassemblera 300 couples homosexuels.

Philca / MensGo

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *