Genève, ville où Everybody’s Perfect (du 21 au 30 septembre 2012)

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Genève, ville où Everybody’s Perfect (du 21 au 30 septembre 2012)

Affiche Everybody's Perfect

Drôle de bobine pour faire son ciné… 😉 Everybody’s Perfect.

(Blogmensgo, 20 septembre 2012) Le festival cinématographique Everybody’s Perfect va permettre à Genève de retrouver, du 21 au 30 septembre 2012, les sept couleurs de son arc-en-ciel. Presque deux ans après la première édition du festival (cf. notre article du 10 novembre 2010), c’est une nouvelle fois aux Cinémas du Grütli que ça se passe.

Le programme : en HTML [n’est plus en ligne] | en PDF (76 pages)

Lesbien, gay, bi, trans, intersexe, queer. Le sous-titre du festival annonce la couleur (arc-en-ciel) : pas question de s’en tenir aux autoroutes du déjà connu voire du maintes fois rabâché. L’événement cinématographique genevois se fera un plaisir et même un devoir d’arpenter les chemins de traverse, de manier la loupe et le microscope des deux côtés de la lorgnette, de transformer les croyances du non-initié en doutes du savant (conférence « Comment peut-on être homosexuel ? » avec Louis-Georges Tin dans le rôle du savant), de fêter les 30 ans de l’association Dialogai et les 10 ans de Lestime, et de consacrer des jours et des soirs au cinéma.

Outre des productions récentes et connues, par exemple Ausente - Absent (cf. notre article du 21 février 2011) et Brotherhood (cf. notre article du 26 octobre 2009), le festival propose des films datant d’au moins une décennie, comme Happy Together de Wong Kar-wai (1997), et même des vieilleries du siècle passé, à l’instar du film muet Anders als die Andern de Richard Oswald (1919).

Des conférences, tables rondes et projections seront également consacrées au sida, à l’écrivain français Hervé Guibert (lui-même mort du sida), à la parentalité sous toutes ses formes, aux questions de genre, aux droits LGBTQI, aux jeunes cinéastes suisses, aux cinéastes européens émergents, et à tous les sujets que j’ai peut-être omis de recenser.

Bref, ça commence demain et il y aura de quoi s’en mettre plein les yeux et plein les oreilles.

Philca / MensGo
(via Tribune de Genève du 19 septembre 2012)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *