Le Teddy du meilleur film pour Ausente, de Marco Berger

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Le Teddy du meilleur film pour Ausente, de Marco Berger

(Blogmensgo, 21 février 2011) En marge de la 61eBerlinale, les Teddy Awards ont récompensé, le 18 février 2011, au titre du meilleur film LGBT, le long-métrage Absent (ou Ausente en version originale) de Marco Berger. Le réalisateur argentin succède à son homologue américaine Lisa Cholodenko, lauréate en 2010 pour Tout va bien ! The Kids Are All Right, dont on avait parlé ici dans un article du 4 novembre 2010 et qui bénéficie encore d’une nomination aux Oscars 2011.

La réalisatrice française Céline Sciamma (fiche Wikipédia), déjà remarquée il y a trois ans avec Naissance des pieuvres, a obtenu le prix du jury pour son deuxième long-métrage, Tomboy, qui sortira en France dans le courant de l’année 2011.

Photo de Ballad, etc.

Marie Losier, alchimiste : elle transforme en art tout ce qu'elle touche. © Balladofgenesisandladyjaye.com / Hélène Robert.

C’est une autre réalisatrice française, Marie Losier, qui a obtenu le Teddy du meilleur documentaire pour The Ballad of Genesis and Lady Jaye, portrait du musicien et artiste Genesis Breyer P-Orridge (Throbbing Gristle, Psychic TV) et de sa seconde moitié Lady Jaye.

Absent évoque l’amour d’un élève pour son maître-nageur, tandis que Tomboy raconte comment Laure, 10 ans, devient Mikaël.

Photo du film Ausente

Mais ils sont pourtant bien présents… © Bodegafilms.com.

Marco Berger a été récompensé pour « l’originalité de l’histoire, son esthétique audacieuse et novatrice, et pour son traitement subtil de la dynamique queer ».

Tomboy a été distingué à la fois pour la direction des interprètes par Céline Sciamma et pour l’interprétation, justement, de Zoé Héran.

Quant à Marie Losier, son Teddy récompense moins une documentariste qu’une artiste à part entière et l’empathie avec laquelle elle immortalise son « sujet » sur la pellicule.

Un Teddy d’honneur a également récompensé l’humoriste et performeur sud-africain Dierk-Peter Uys. Pour son talent, mais aussi pour son engagement auprès des enfants dans la lutte contre le VIH/sida. Le nom de Dierk-Peter Uys est d’ailleurs presque évincé par celui d’Evita Bezuidenhout, autrement dit par le personnage qu’il incarne sur scène.

Affiche teddy Awards 2011

La Naissance du Printemps, en version LGBT. © News.teddyaward.tv.

Le reste du palmarès est ici.

Philca / MensGo

(via toute la presse, dont The Local du 19 février et Times Live du 20 février 2011)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *