Éva Joly et Jean-Luc Mélenchon, candidats les plus gay-friendly

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Éva Joly et Jean-Luc Mélenchon, candidats les plus gay-friendly

(Blogmensgo, 27 mars 2012) Le collectif SOS Homophobie publie le 27 mars 2012 les réponses des 10 candidats à l’élection présidentielle française concernant 12 questions sur les droits de la communauté LGBT. Avec onze réponses favorables sur douze, les candidats écologiste Éva Joly et communiste Jean-Luc Mélenchon sortent du lot.

Questionnaire (PDF) | Réponses (HTML) | Analyse (PDF)

Les questions posées portaient sur le mariage homosexuel, l’homoparentalité, la discrimination (injures, don du sang), les atteintes à la personne (homophobie, biphobie, lesbophobie, transphobie, demandes d’asile), l’éducation à la diversité.

Photo d'Éva Joly

Éva Joly. Des lunnettes vertes seraient encore plus friendly. 😉 ©Evajoly2012.fr.

Photo de Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon. Grande gueule, mais gueule d’ange… ©Wikipédia.

Les réponses d’Éva Joly (EELV) et les réponses de Jean-Luc Mélenchon sont toutes favorables, à une exception près : Joly (ancienne magistrate) ne se prononce pas sur l’allongement à douze mois du délai de prescription pour les injures homophobes, et Mélenchon (ancien ministre de l’Enseignement professionnel) ne se prononce pas sur la sensibilisation dès l’école primaire aux questions de genre et d’orientation sexuelle.

Quatre autres prétendants à la magistrature suprême devancent largement les autres candidats : Philippe Poutou (Nouveau Parti anticapitaliste) avec dix réponses positives, François Hollande (PS) avec neuf points, François Bayrou (MoDem, parti centriste) et Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République, parti néosouverainiste de droite) avec chacun huit réponses friendly.

Les candidats Sarkozy (UMP, au pouvoir), Le Pen (FN, extrême droite) et Cheminade (autoproclamé gaulliste de gauche) ferment la marche avec respectivement deux, un et zéro point.

Commentaire. Entre les deux seuls candidats apparemment en mesure de rallier le second tour, le match des bonnes intentions est plié d’avance : Hollande dépasse Sarkozy de sept points. L’actuel chef de l’État, en promettant moins, est-il pour autant susceptible de tenir plus de promesses que son adversaire socialiste lui-même plus en veine de bonnes intentions ?

Quoi qu’il en soit, on notera l’évidente proximité entre Sarkozy et Le Pen, c’est-à-dire entre la droite décomplexée (version inculte) et l’extrême droite.

La bonne surprise – du moins ce qui m’a agréablement surpris – vient des huit réponses favorables promises par Dupont-Aignan, avec classement que j’aurais imaginé beaucoup plus proche du score lepéniste.

Les promesses des candidats en matière de droits LGBT valent engagement programmatique. Mais comme ce sont surtout des promesses, SOS Homophobie préfère ne donner aucune consigne de vote.

Je serai un tantinet plus volontariste. Une formule suffira : « Si tu votes facho, tu t’offres le cachot. »

Philca / MensGo
(via toute la presse du 27 mars 2012, dont Le Figaro)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *