Quatorze ans de prison pour un couple de gays au Malawi

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Quatorze ans de prison pour un couple de gays au Malawi

Drapeau du Malawi

Si le Malawi cherchait à attirer des touristes, c'est raté ! © Erjkprunczyk.

(Blogmensgo, 20 mai 2010) Tiwonge Chimbalanga, 20 ans, et Steven Monjeza, 26 ans, ont été condamnés le 20 mai 2010 aux travaux forcés et à quatorze ans de prison pour actes contre-nature par un tribunal du Malawi. Il s’agit de la peine maximale prévue par le code pénal du Malawi à l’encontre des homosexuels et de la sodomie.

Les deux hommes avaient été arrêtés le 28 décembre 2009 pour avoir organisé un « mariage gay » à titre symbolique (cf. notre article du 2 janvier 2010). La condamnation intervient après un refus de liberté sous caution, plusieurs ajournements du procès, un examen anal pour vérifier si le mariage a été « consommé » et un tabassage pendant leur séjour en prison. Chimbalanga et Monjeza n’ont pas encore décidé s’ils feront appel.

Le juge Nyakwawa Usiwa Usiwa a ainsi justifié son verdict : « La condamnation que je vous donne est destinée à faire peur afin de protéger le public de gens comme vous pour que nous ne soyons pas tentés de reproduire cet exemple horrible ». Au Malawi, 14 % de la population est porteuse du VIH et cette proportion atteint 20 % chez les gays.

Commentaire. Ce jugement, susceptible d’appel, n’est pas encore définitif. S’il devait acquérir force de la chose jugée… Moi, Philippe Philca, je demande à titre personnel ce qui suit à l’ensemble des gouvernements :
1. Renforcez l’aide au Malawi en matière de lutte contre le sida ;
2. Maintenez en l’état les autres efforts sanitaires et médicaux au profit du Malawi ;
3. Suspendez immédiatement toute autre coopération financière, technique, commerciale, humaine, etc. en faveur du Malawi ;
4. Remplacez tous vos ambassadeurs, consuls, émissaires de haut rang par des ambassadeurs, consuls, émissaires de haut rang notoirement gay ou lesbiennes ;
5. N’invitez plus aucun responsable du Malawi à l’étranger, sauf dans le cadre des points nos 1 et 2 ;
6. Offrez au juge Nyakwawa Usiwa Usiwa un séjour de très longue durée en milieu psychiatrique. Quatorze années lui laisseraient peut-être le temps de restructurer son échelle de valeurs.

Philca / MensGo
(via toute la presse du 20 mai 2010, dont AFP, Le Figaro et Romandie News)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *