Le parti suisse UDC se fait trouer par l’épine gay

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Le parti suisse UDC se fait trouer par l’épine gay

Logo UDC section gay

Pas de logo UDC pour la section gay de l'UDC. Ambiance… © Gaysvp.ch.

(Blogmensgo, 18 décembre 2009) Des gays et lesbiennes germanophones, sous l’égide du député bisexuel Thomas Fuchs, viennent de créer une section gay au sein de l’Union démocratique du centre (UDC). Au 18 décembre 2009, la section gay de l’UDC revendiquait dix-sept membres. L’initiative engendre un malaise palpable au sein même du parti.

Connu pour ses discours musclés « contre la surpopulation étrangère », l’UDC a suscité le récent référendum qui interdit la construction de minarets en Suisse. Sur ce blog, on connaît surtout l’UDC par sa section du Valais romand et plus particulièrement à travers les déclarations fort peu homophiles d’un dirigeant des Jeunes UDC du Valais romand, Grégory Logean (cf. nos articles des 16 juillet et 16 octobre 2009). Thomas Fuchs n’avait pas manqué de dire, à l’époque, tout le mal qu’il pense des déclarations de Grégory Logean et de la mentalité du jeune politicien.

La section gay entend faire connaître ses positions sur plusieurs thèmes, dont celui de l’homosexualité. Le fait d’être homosexuel, expliquent les UDC gay, est un motif légitime d’émigration en cas de persécutions ou de menaces graves contre la personne. La section « rose » de l’UDC incite le système scolaire suisse à fournir une information objective sur l’homosexualité et sur la prévention du sida. Thomas Fuchs et ses camarades sont par ailleurs favorables à l’adoption homoparentale… que combat fermement l’UDC.

Si elle ne condamne pas l’initiative, la direction du parti ne se montre guère enthousiaste. Son secrétaire général, Martin Baltisser, affirme ainsi que « l’orientation sexuelle de nos membres n’est pas un problème mais [que] nous devons maintenant contrôler qui sont vraiment ces gens ». La section gay s’est vu refuser l’utilisation du logo de l’UDC.

« Je m’oppose à la banalisation de l’homosexualité et me distancie complètement de cette section », déclare pour sa part le très sympathique Grégory Logean.

Philca / MensGo
(via 20 Minutes du 15 décembre 2009, ici et ici)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *