Taïwan envisage d’officialiser un troisième sexe

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Taïwan envisage d’officialiser un troisième sexe

(Blogmensgo, blog gay du 16 janvier 2018) Le gouvernement taïwanais envisage la création d’un troisième sexe légal, qui ne serait donc ni masculin ni féminin. Ce troisième genre vise à faciliter la vie quotidienne et l’emploi des personnes trans et intersexuées. Il figurerait sur des documents officiels tels que le passeport et diverses pièces d’identité.

Seuls quelques pays comme le Népal et la Nouvelle-Zélande autorisent la mention d’un troisième genre, troisième sexe ou genre neutre (la terminologie varie selon les lieux et les locuteurs) sur des documents d’identité officiels. Le gouvernement de Taïwan compte les imiter, dans le cadre de sa protection des minorités sexuelles. L’instauration d’un troisième genre officiel bénéficierait aux personnes trans et inters, mais aussi à toutes les personnes qui ne se considèrent ni femme ni homme.

Taiwan Pride

Un troisième genre très… musculeux ? 😉 ©Taiwan LGBT Pride

La réflexion du gouvernement est encouragée par la présidente notoirement friendly Tsai Ing-wen et par Audrey Tang, ministre sans portefeuille chargée du Numérique et, surtout, première personne trans nommée ministre à Taïwan (voire dans le monde entier).
La présidente et sa ministre du Numérique ont pris leurs fonctions en 2016.

Le gouvernement examine actuellement les modalités d’une éventuelle officialisation d’un troisième genre. Il faudra par exemple en définir la valeur légale, les domaines d’application (quels documents et quels formulaires ?), les modalités d’utilisation (au libre choix de la personne ou selon une nomenclature administrative ?), ainsi que les éventuels avantages ou obligations liés à cette nouvelle désignation.

La plus ancienne organisation LGBT du pays, Taiwan Tongzhi Hotline Association, estime que l’ajout d’un troisième sexe officiel serait propice au respect de la diversité, mais elle veillera à ce que sa mise en œuvre corresponde à une réelle avancée pour ses bénéficiaires.

La légalisation du mariage entre personnes de même sexe faisait partie des promesses électorales de Tsai Ing-wen pour la présidentielle de 2016. En octobre 2016, des élus déposaient sur le bureau du Parlement une proposition de loi en ce sens. Le 24 mai 2017, la Cour constitutionnelle de Taïwan (Judicial Yuan) jugeait anticonstitutionnel le fait d’interdire aux couples homosexuels de se marier et donnait deux ans au Parlement pour légaliser le mariage entre personnes de même sexe. La plus haute juridiction taïwanaise n’avait toutefois précisé ni le calendrier, ni les modalités, ni l’étendue (mariage ou simple pacs homo ?) de cette légalisation.

La prochaine Taiwan LGBT Pride se tiendra aux alentours d’octobre 2018. On espère que les participants y fêteront la légalisation du mariage gay et du troisième genre à Taïwan.

Philca / MensGo

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *