Vers une fédération mondiale des associations d’homos catholiques

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Vers une fédération mondiale des associations d’homos catholiques

(Blogmensgo, blog gay du 9 octobre 2014) Plusieurs dizaines d’associations nationales d’homos catholiques se sont réunies du 6 au 8 octobre 2014 dans la ville de Portimão, au Portugal. Elles y tenaient leur premier congrès mondial, à l’invitation de leur homologue portugaise Rumos Novos (directions nouvelles, ou nouvelles orientations).

Le congrès rassemblait une quarantaine de personnes, dont quinze présentes sur place et une vingtaine en vidéoconférence sur Skype.

L'église de Portimão

À Portimão, il y a aussi des gays cathos. ©Guy Moll.

Les congressistes souhaitent que l’Église catholique reconnaisse les gays et lesbiennes comme des paroissiens à part entière et qu’elle les autorise donc à occuper exactement la même place que les autres dans la famille catholique. L’Église catholique doit par conséquent cesser de stigmatiser les homosexuels en général et les homos catholiques en particulier.

Les participants au congrès avaient déjà fait parvenir une lettre en ce sens au pape François il y a quelques mois. Leurs associations venues du Portugal (où le mariage homosexuel civil a été légalisé en 2010) et du Brésil, de l’Espagne et du Mexique, du Costa-Rica et de l’Argentine, de la France et de l’Italie, de la Pologne et du Pérou s’interrogent sur le rôle que l’Église veut, doit ou peut donner aux homosexuels.
Au mieux, l’Église catholique les méprise en acceptant leur orientation sexuelle à condition qu’ils ne pratiquent pas les plaisirs de la chair. Au pire, elle les rejette comme créatures de la damnation. Et dans tous les cas, elle leur refuse le mariage, l’ordination, mais aussi l’adoption et, pour les lesbiennes, la procréation médicalement assistée (PMA).

Les associations de catholiques homos ont choisi de se réunir au moment même où un synode épiscopal sur la famille se tenait au Vatican. Sinon pour influer sur les débats, au moins pour faire comprendre leur existence. Pour y parvenir, les associations participantes sont convenues de créer une organisation homosexuelle mondiale des associations catholiques – Whoca, étant son acronyme en anglais – et d’en faire entendre la voix jusqu’à Rome.

Sur les sujets qui fâchent la hiérarchie catholique, les catholiques du Portugal semblent être un peu plus ouverts que leurs homologues de France. C’est du moins ce que suggèrent les 14 000 réponses à un questionnaire envoyé aux fidèles du Portugal en amont du synode sur la famille au Vatican.

Philca / MensGo

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *