Les Français refusent d’abolir le mariage gay, mais…

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Les Français refusent d’abolir le mariage gay, mais…

(Blogmensgo, blog gay du 27 septembre 2014) Si en 2017 la droite revenait aux affaires, 73 % des Français seraient hostiles à une abrogation de la loi Taubira sur l’ouverture du mariage aux couples homosexuels, selon un sondage Odoxa publié le 27 septembre 2014. Même 56 % des sympathisants de l’UMP (droite, ex-parti au pouvoir) estiment qu’il ne faut pas supprimer le mariage homo.

Sondage Odoxa

Une droite à moitié soluble dans l'homophobie. Cliquer pour agrandir. ©Odoxa.fr.

Le sondage montre une forte adhésion d’ensemble au mariage entre personnes de même sexe. Mais aussi une opposition significative, un quart de la population (26 %) se prononçant pour sa suppression.

En revanche, le sujet reste très polémique au sein même de l’UMP, dont 44 % des sympathisants disent souhaiter la disparition du mariage homo si la droite reprend le pouvoir. Le chiffre est quasi identique (43 %) si l’on prend en compte l’ensemble des sympathisants de droite.
Les 56 % (sympathisants de l’UMP) ou 57 % (sympathisants de la droite) ne correspondent pas à un pourcentage d’opinions positives à l’égard du mariage gay, mais à un nouvel état de fait : nombre d’entre eux ne considèrent plus la lutte contre le mariage homosexuel comme un combat prioritaire.

De fait, seuls 6 % des sympathisants de l’UMP ou des autres partis de droite (contre 4 % pour l’ensemble des Français) pensent que la campagne pour la primaire au sein de l’UMP doit se focaliser sur des questions sociétales telles que le mariage pour tous, les valeurs, l’identité nationale, etc.

Méthodologie. Enquête réalisée les 25 et 26 septembre 2014 auprès de 1 001 internautes d’au moins 18 ans constituant un échantillon représentatif de la population française majeure. Méthode des quotas (âge, sexe et profession) après répartition géographique. Sondage conduit par Odoxa pour l’émission CQFD sur i>Télé.

Commentaire. Rien n’est jamais acquis pour toujours.

L’extrême complaisance de nombreux médias à l’égard de manifestations ostensiblement homophobes et de leurs égéries atteste que la vigilance reste de mise. Une vigilance dont les chiffres de ce sondage montrent qu’elle ne doit surtout pas se relâcher. Ni aujourd’hui ni avant l’élection présidentielle de 2017.

Philca / MensGo

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *