Les Français favorables au mariage gay et à l’adoption homoparentale

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Les Français favorables au mariage gay et à l’adoption homoparentale

(Blogmensgo, 16 janvier 2012) Selon un sondage de l’institut BVA pour Le Parisien du 13 janvier 2012, les Français sont majoritairement favorables au mariage homosexuel (63 %) et à l’adoption homoparentale (56 %). Des chiffres qu’il convient toutefois de relativiser.

Sondage BVA : conclusions en HTML | détails en PDF

Sondage Le Parisien

Où les bourses font mieux que la Bourse… 😉 ©Le Parisien.

Si 63 % des Français se disent favorables au mariage entre personnes de même sexe, ils sont encore 33 % à s’y opposer. Les partisans du mariage gay se recrutent surtout chez les femmes (67 %), chez les sympathisants de gauche (74 %) et plus encore chez les jeunes (77 %). En revanche, les personnes âgées y sont majoritairement hostiles (53 % défavorables et 41 % favorables), tandis que chez les sympathisants de droite les avis favorables l’emportent de très peu (51 % contre 47 %).

Pour l’adoption homoparentale, les avis positifs (56 %) devancent eux aussi largement ceux qui n’y sont pas favorables (40 %). Le clivage, là encore, s’exprime surtout à travers le sexe (61 % d’avis positifs chez les femmes et 51 % chez les hommes) et plus encore à travers l’âge (68 % des 18-24 ans sont favorables à l’adoption, mais seulement 40 % chez les 65 ans et plus) des personnes interrogées.

L’adhésion au droit d’adopter, moins nettement majoritaire, a en revanche gagné du terrain beaucoup plus vite en moins de temps. Les avis positifs ont progressé, en l’espace de cinq ans, de 3 points pour le mariage homosexuel et de 8 points pour l’adoption homoparentale. La différence est encore plus sensible sur le long terme : les avis positifs ont progressé de 15 points en douze ans pour le mariage gay et de 28 points en quatorze ans pour l’adoption homoparentale.

BVA note avec surprise que la provinciaux sont plus favorables que les Franciliens au mariage homosexuel (65 % contre 55 %) comme au droit d’adopter (58 % contre 49 %).

Les chiffres de BVA corroborent un sondage similaire effectué par l’Ifop il y a six mois (cf. notre article du 1er juillet 2011). Les pourcentages demeurent strictement identiques au sujet du mariage gay (63 %) et très cohérents au sujet de l’adoption malgré une baisse de deux points (56 % BVA, 58 % Ifop).

[Sondage téléphonique réalisé par BVA, les 16 et 17 décembre 2011, auprès de 971 personnes majeures.]

Commentaire. Et Sarkozy (cf. notre article du 13 janvier 2012) voudrait créer un nouveau statut bâtard afin d’empêcher les gays et lesbiennes de se marier comme tout le monde ? J’ignore s’il faut y voir du cynisme, de l’aveuglement ou de la sottise, mais c’est parfaitement contraire à l’évolution sociétale de la France. Puissent les électeurs s’en souvenir au moment d’entrer dans l’isoloir.

Philca / MensGo
(via Le Parisien du 14 janvier 2012)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *