En Irak, tout homme (présumé) gay a un pied dans la tombe

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

En Irak, tout homme (présumé) gay a un pied dans la tombe

Dollar et dinar sont dans un bateau homophobe…

Saddam et les deux George ont laissé l'homophobie en héritage. © Photoxpress.com / Valentin Mosichev.

(Blogmensgo, 19 août 2009) L’organisation internationale Human Rights Watch (HRW) documente et condamne, dans un rapport publié le 17 août 2009, le harcèlement mortel que subissent en Irak les gays – ou présumés tels – de la part de milices de toute tendance politique, tandis que les pouvoirs publics ferment les yeux. Depuis le début de l’année 2009, les homos sont la cible d’une « vaste campagne d’exécutions extrajudiciaires, d’enlèvements et de torture », dénonce HRW.
Rapport (anglophone) disponible en HTML | en PDF.

Plusieurs centaines d’hommes ont probablement trouvé la mort à l’occasion de cette « chasse au pédé » qui a germé à Sadr City, dans la banlieue chiite de Bagdad, et a essaimé depuis lors dans les principales villes du pays avec la complicité parfois active des forces de sécurité. Enlèvements et exécutions ont lieu quotidiennement, de jour comme de nuit.

Les victimes sont souvent torturées et mutilées avant d’être tuées, l’une des mutilations consistant à boucher l’anus avec de la colle forte. De nombreux cadavres sont retrouvés dans des poubelles ou pendus en pleine rue.

Une dénonciation, une apparence efféminée ou un simple soupçon d’homosexualité suffisent à désigner les victimes, au nom d’une prétendue moralisation de la société et de la lutte contre les comportements anti-islamiques. Les familles elles-mêmes sont enclines à pratiquer une telle « épuration sexuelle », sous le couvert de ces « crimes d’honneur » qui demeurent autorisés par la loi irakienne ; un comportement trop pusillanime ou une attitude pas assez couillue fournissent des prétextes bien pratiques à ces familles courageuses.

HRW demande aux autorités irakiennes qu’elles mettent un terme à ce « nettoyage social » et qu’elles en finissent avec l’impunité systématique dont jouissent les tortionnaires et les assassins d’homosexuels.

Philca / MensGo
(via toute la presse du 17 août 2009, dont NouvelObs.com et Le Figaro)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *