En 2018, un 17-Mai pour le droit des personnes LGBT dans le monde

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

En 2018, un 17-Mai pour le droit des personnes LGBT dans le monde

(Blogmensgo, blog gay du 4 mai 2018) Comme chaque année, la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie aura lieu le 17 mai. La Fondation Émergence en consacre le millésime 2018 au droit des personnes LGBT dans le monde, avec une pensée particulière pour les gays, lesbiennes, bis et trans qui ont dû fuit leur pays d’origine en raison de menaces ou violences homophobes, lesbophobes, biphobes ou transphobes. Il s’agit, ce faisant, de braquer les projecteurs sur l’intolérance légale ou extrajudiciaire, mais aussi de souligner la méconnaissance, dans les pays plus « sûrs », des dangers encourus ailleurs par le simple fait d’être une personne LGBT ou de militer pour les droits LGBT.

Affiche Fondation Émergence

Réfugiés de tous pays, soyez les bienvenus… et gardez espoir ! ©homophobie-org

Les trois visages choisis par Émergence pour illustrer sa campagne 2018 sont plutôt jeunes. Il s’agit en l’occurrence d’une personne trans (Mona) et de deux gays (Justin et Ramy). Tous été contraints à l’exil en raison de vexations, de brimades, de harcèlement, de menaces, ou de violences verbales ou physiques en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre non conformes aux critères locaux. Sur place, leur militantisme LGBT a fini par rendre leur situation intenable, les obligeant donc à émigrer. Ils vivent désormais au Canada, loin de leurs amis et de leurs ennemis – et parfois sans le soutien de leurs familles respectives qui les ont rejetés.

Au Canada, les réfugiés LGBT découvrent un pays friendly, beaucoup plus accueillant et multiculturel que leur pays d’origine. Ils découvrent aussi une population qui connaît peu la situation des droits LGBT dans le monde, selon les résultats 2018 d’un sondage annuel de Léger Marketing pour la Fondation Émergence (FR | EN).

affiche trans Italie

En Italie, un simple pacs, aucun mariage gay – et beaucoup de LGBTphobie. ©homophobie.org

Un cinquième des Canadiens hors Québec (20 %), voire un tiers des Québécois (32 %), soit un quart des répondants (23 %) pensent que la situation des personnes LGBT dans le monde est bonne ou très bonne. À l’inverse, seuls 26 % des Canadiens (dont 21 % des Québécois) pensent que la situation des LGBT est mauvaise.

Une majorité de répondants estiment que les cinq dernières années ont vu s’améliorer la situation des personnes homosexuelles (67 %) et des personnes trans (52 %). Même si les résultats sont plus anciens, la récente méta-analyse du Williams Institute (UCLA) donne une signification toute relative à l’optimisme des Canadiens.

Sur 193 pays membres de l’ONU, 72 pays font de l’homosexualité un crime ou un délit. Or, 59 % des Canadiens pensent que cela se passe dans moins de 51 pays. Notons-le, 54 % des Canadiens considèrent que les gouvernements provinciaux et fédéral devraient adopter une attitude plus volontariste dans la lutte contre l’homophobie et la transphobie dans le monde.

affiche gay en japonais

Comment prononce-t-on homophobie en japonais ? ©homophobie.org

Pour relayer l’opération 17-Mai de la Fondation Émergence, on peut télécharger des affiches numériques en une vingtaine de langues.

Méthodologie du sondage. Échantillon de 1 546 Canadiens d’au moins 18 ans. Tirage aléatoire, résultats pondérés selon plusieurs critères sociodémographiques. Questionnaire en ligne administré en français ou en anglais selon les répondants.

Philca / MensGo

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *