Yoann Lemaire tacle à nouveau l’homophobie dans le football

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Yoann Lemaire tacle à nouveau l’homophobie dans le football

(Blogmensgo, blog gay du 4 janvier 2018) Le 17 mai 2018, pour saluer la Journée internationale de lutte contre l’homophobie, sortira en avant-première un documentaire sur l’homophobie dans le football cosigné par l’actuel président de l’association Foot Ensemble et ancien footballeur gay Yoann Lemaire, qui demeure, à 35 ans, l’un des rares footballeurs français à avoir révélé leur homosexualité au grand jour – et qui fut pour cela limogé par le FC Chooz, club amateur où il évoluait au poste de libero (défenseur central).

Le documentaire de Yoann Lemaire, réalisé par Michel Royer, est en cours de tournage. Ce 52 minutes sera officiellement terminé à temps pour la Coupe du monde de football qui se tiendra en Russie (pays ô combien homophobe) du 14 juin au 15 juillet 2018.

Ci-dessous, Yoann Lemaire évoque (avec sous-titrage en français) son parcours du combattant des stades. Combattant, eu égard à sa réputation de bourrin sur la pelouse, rugosité que les homophobes imagineraient plutôt incompatible avec l’homosexualité…

Yoann Lemaire et Michel Royer sont parvenus à financer – chichement – leur documentaire grâce à un financement participatif (crowdfunding) et à des subventions. Leur liste de soutiens officiels est pourtant longue comme les jambes d’Olivier Giroud et Petr Čech réunis, pour ne citer que deux joueurs d’Arsenal. Le documentaire, placé « sous le haut patronage » du ministère des Sports, est soutenu par la Fédération française de football, par la Ligue de football professionnelle et par le Variétés Club de France (dont l’un des membres s’appelle Yoann Lemaire).

Les deux documentaristes s’efforcent d’expliciter et de démonter la mécanique homophobe dans les stades, qu’elle se limite aux mots (fanfaronnades, insultes et quolibets) ou qu’elle joigne le geste à la parole (mimiques, gestes déplacés, voire agressions physiques). L’objectif ultime, en comprenant mieux les mécanismes de l’homophobie, est de mieux combattre ce fléau sur la pelouse, dans les stades et chez les téléspectateurs.

Malgré l’exiguïté des moyens et du budget, Lemaire et Royer ont obtenu des témoignages d’au moins cinq champions du monde français de 1998 : Didier Deschamps, actuel sélectionneur de l’équipe de France, son prédécesseur Laurent Blanc, le très friendly Lilian Thuram, ainsi que Fabien Barthez et Christian Karembeu. Deux autres ex-internationaux français, Alain Giresse et Luis Fernandez, sont eux aussi pressentis parmi les interviewés.

Ce documentaire sur l’homophobie dans le football incitera-t-il d’autres joueurs à faire leur coming out ? Rien n’est moins sûr. Car Yoann Lemaire reste persona non grata auprès des actuels dirigeants du FC Chooz – les mêmes qui l’ont fait virer du club il y a sept ans.

Philca / MensGo

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *