Et les vingt plus grandes icônes gay sont…

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Et les vingt plus grandes icônes gay sont…

Photo d'Elton John

Mieux vaut écouter Elton John chanter en regardant Stephan Weiler… plutôt que l'inverse. © Tara Gore / Eltonjohn.com.

(Blogmensgo, 15 décembre 2009) Elton John, Freddie Mercury et Stephen Fry chez les hommes, Judy Garland, Kylie Minogue et Madonna chez les femmes sont, dans cet ordre, les plus grandes icônes mondiales gay de tous les temps. Tel est le début du palmarès selon un sondage de l’institut britannique OnePoll effectué auprès de 5 000 internautes et rendu public le 10 décembre 2009.

Seul un hétéro, le footballeur David Beckham, apparaît dans la catégorie masculine, alors que le palmarès féminin se compose essentiellement de femmes non lesbiennes. C’est la preuve, selon OnePoll, que les sondés s’intéressent plus aux valeurs de tolérance véhiculées par les personnalités qu’à leur appartenance effective à la communauté homosexuelle.

Si l’on prend les deux lauréats de chaque sexe, le palmarès est très cohérent. Elton John vivait depuis douze ans avec David Furnish lorsqu’il se pacsa avec lui en décembre 2005, le jour même où l’Angleterre légalisait les unions homosexuelles. Freddie Mercury, mort en 1991 d’une maladie opportuniste consécutive au sida, assuma ostensiblement son homosexualité à la scène comme à la ville. Quant aux deux principales lauréates, elles ont toujours affiché une attitude voire un militantisme parfaitement gay-friendly et n’ont jamais hésité à se produire dans des lieux ou lors d’événements LGBT.

Pour la liste complète du palmarès, cliquer sur la photo.

Commentaire. Électorat britannique oblige, le palmarès ignore superbement la chanson française en général et Dalida en particulier. Le football français (Yohann Gourcuff) et portugais (Cristiano Rinaldo) est tout aussi snobé.
Tout aussi incompréhensible est la mise à l’écart du beau et sympa Sergio Lara, alias Mister Gay Europe 2009 (cf. notre article du 31 août 2009), qui ressemble d’ailleurs un peu à David Beckham, sauf quand il joue au ballon. Et n’avoir pas retenu Stephan Weiler, l’hétéro au regard de braise élu Mister Suisse 2008 (cf. notre article du 27 août 2008), apparaît comme une faute de goût.

Philca / MensGo
(via Yahoo Actualités du 14 décembre 2009)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *