6 t homo c galère !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

6 t homo c galère !

Livre Un homo dans la cité

La France, pays des droits de l'homme haut ? © Calmann-Lévy.

(Blogmensgo, 1er octobre 2009) Brahim Naït-Balk, 45 ans, aurait sans doute intitulé son récit L’homme révolté si Albert Camus n’avait déjà choisi un tel titre. C’est donc Un homo dans la cité qu’il soumet depuis fin septembre 2009 à l’attention des libraires et de leur clientèle.

En 138 pages et avec la complicité de Florence Assouline, le livre évoque la vie d’un fils de Marocains, aîné d’une famille nombreuse, élevé en France à Saint-Étienne puis à Montceau-les-Mines avant de vivre sa vie d’adulte dans des cités de la banlieue parisienne, à Aulnay-sous-Bois et à Sèvres. Rien que de très banal, sauf que le jeune Brahim tarde à identifier sa préférence pour les hommes et, ployant sous le joug des traditions musulmanes et familiales, il n’assume que très tard son homosexualité.

Si lui-même ne le sait pas encore avec certitude, son entourage citadin a tôt fait de le considérer comme une tapette, une tarlouze, un pédé. En version arabe, de surcroît. La sanction se fait à l’avenant. D’abord avec des quolibets et des insultes, puis au fond d’une cave d’immeuble. Plusieurs fois. Violé.

Brahim n’a jamais porté plainte, par peur mais aussi par honte. Il a quitté l’enfer d’Aulnay et n’y est jamais retourné. Il n’a jamais avoué qu’il était homosexuel à sa famille en général, et en particulier à son père – qui s’en doute quand même. Il a attendu d’avoir 30 ans pour vivre sa vie de gay, après avoir quitté un enfer homophobe qui se radicalise de plus en plus dans les cités.

Les hétéros – et même certains homos – imaginent mal combien l’homophobie est une prison comportementale qui encage aussi et surtout les gays. Dans une passionnante interview diffusée par France Info le 28 septembre 2009, Brahim raconte comment il n’était jamais le dernier à « dénoncer des pédés » en croyant passer ainsi pour un « mec normal ».

Ça se passe en France au XXIe siècle, dans un pays soi-disant moderne et civilisé.

Un homo dans la cité, de Brahim Naït-Balk et Florence Assouline. Calmann-Lévy, 2009, 138 pages, 12 euros, ISBN 9782702140147.

Aujourd’hui, Brahim Naït-Balk est animateur de radio (émission Homomicro) et entraîneur au Paris Foot Gay. C’est parce qu’il n’a jamais pu refermer sa « blessure » que Brahim a écrit son récit : un peu comme une thérapie. Il s’est « soigné » sans être « guéri » ; on ne guérit jamais de son enfance.

Philca / MensGo
(via France Info du 28 septembre et 20 Minutes du 1er octobre 2009)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *