Gay Prides 2017 réussies en Serbie et au Monténégro

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Gay Prides 2017 réussies en Serbie et au Monténégro

(Blogmensgo, blog gay du 25 septembre 2017) La Première ministre serbe Ana Brnabić a participé, le 17 septembre 2017, à la Gay Pride de Belgrade. Ce n’est pas la première fois que des ministres serbes participent à la Gay Pride de Belgrade, mais jamais encore un Premier ministre en exercice – en l’occurrence, une personne ouvertement lesbienne – n’y avait pris part. Une Gay Pride se tenait le 23 septembre au Monténégro voisin, avec là aussi des revendications en bonne et due forme.

Belgrade, nouvelle destination LGBT ?

Ci-dessous, un bref reportage en son direct non commenté. Où l’on voit que par rapport aux Gay Prides « occidentales », celle de Belgrade est très, très, très sage. La fin de reportage se focalise sur les forces de l’ordre encadrant quelques fous de Dieu qui tentaient – en vain – de dissuader les gens de faire la fête.

La Gay Pride 2017 de Belgrade a vu défiler la Première ministre Ana Brnabić – 11 jours avant son 42e anniversaire – ainsi que le ministre de l’Administration territoriale (Branko Ružić), son collègue du Travail (Zoran Đorđević) et le maire de la capitale, Siniša Mali, ce dernier étant un habitué de l’événement, en faveur duquel il milite depuis des années.

Les slogans (Nous voulons le changement) insistaient sur la nécessaire ouverture à plus de diversité en Serbie, ce qui implique un plus grand respect des droits de la communauté LGBT. C’est d’ailleurs ce qu’a promis la Première ministre, dont la promesse concernait les minorités non LGBT.

Deux jours avant le défilé, Ana Brnabić affirmait que la Serbie n’est pas un pays homophobe ni xénophobe. Le ministre de l’Administration territoriale a toutefois reconnu que la Serbie a été homophobe « dans le passé ».

De fait, seules quelques dizaines d’irréductibles menés par des fondamentalistes orthodoxes auront tenté de s’ériger en contre-manifestation le17 septembre. Le cortège LGBT, quant a lui, rassemblait un millier de personnes.

Ci-dessous, un reportage d’AP en son direct – et en serbe – non commenté, où l’on voit notamment la Première ministre serbe dans un discours à la nation (LGBT).

Les forces de l’ordre étaient certes trois fois moins nombreuses qu’en 2014 (première année où une Gay Pride se tenait à Belgrade sans incident majeur), mais les participants au cortège étaient soigneusement contrôlés à l’entrée, pas moins de 2.000 policiers quadrillant la ville afin d’éviter tout débordement homophobe et de garantir la sécurité des personnalités.

L’atmosphère de la Gay Pride 2017, beaucoup plus respirable que ces dernières années, était enfin détendue et presque sereine. Les participants ont appelé à une mobilisation plus massive pour la Gay Pride 2018 à Belgrade.

Ana Brnabić était déjà, en mai 2016, la première personnalité ouvertement homosexuelle au sein du gouvernement serbe dirigé alors par Aleksandar Vučić, avant d’être nommée par celui-ci cheffe du gouvernement le 29 juin 2017. Le président Vučić a renouvelé sa confiance à Brnabić, estimant que le fait qu’elle soit lesbienne ne constituait pas à ses yeux un critère de décision.

À Podgorica, une Gay Pride minimaliste mais revendicative

Dans la capitale du Monténégro, le 23 septembre 2017, la 5e Gay Pride locale de Podgorica réunissait 200 personnes LGBT et friendly. L’itinéraire était là aussi bouclé par la police afin d’éviter des incidents qui n’ont finalement pas eu lieu.

La capitale monténégrine, jadis nommée Titograd, bruissait de revendications demandant l’instauration de véritables sanctions à l’encontre de l’homophobie. Le Monténégro se contente aujourd’hui d’assimiler les violences homophobes à de simples bagarres.

Philca / MensGo
Sources consultées en premier : rfi.fr, 17 septembre 2017 (Belgrade) et rferl.org, 23 septembre 2017 (Podgorica).

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *