Sarkozy peut-être favorable au mariage gay

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Sarkozy peut-être favorable au mariage gay

Photo de Nicolas Sarkozy

Nicolas a l’idée. « Je te promets… » ©Elysee.fr/L-Blevennec.

(Blogmensgo, 13 janvier 2012) Le président français Nicolas Sarkozy envisagerait d’inclure une forme de mariage homosexuel parmi ses promesses de campagne à l’approche de l’élection présidentielle d’avril-mai 2012. C’est du moins ce que le quotidien Libération affirme le 13 janvier 2012 (article a priori payant, semble devenu gratuit) et maintient ses allégations le même jour, malgré un démenti de la porte-parole du gouvernement Valérie Pécresse.

Le principal intéressé, Nicolas Sarkozy, n’a ni confirmé ni démenti puisqu’il n’est pas encore officiellement candidat. Le chef de l’État aurait décidé de faire du mariage gay ou d’une union civile homosexuelle une promesse électorale, mais c’est en concertation avec son équipe de campagne qu’il tranchera in fine dans quelques jours.

Le probable candidat à un second mandat présidentiel semble s’orienter moins vers un mariage gay à part entière que vers une « union civile » entre personnes de même sexe, qui ne serait ni tout à fait un mariage ni tout à fait un pacs. Il s’agirait d’un mariage gay ou lesbien sans droit à l’adoption homoparentale.

Cette même proposition figure noir sur blanc dans le catalogue programmatique énoncé par la polytechnicienne Françoise Guégot – députée et secrétaire nationale de l’UMP (parti au pouvoir) chargée de l’enseignement supérieur – dans le cadre du groupe de réflexion sarkozyste Chapitre 2012.

« Si nous voulons respecter la liberté de chacun, il faut accepter que le mariage reste une union entre un homme et une femme et créer un autre contrat : “l’Union civile”, qui s’adresserait aux couples de même sexe qui ont besoin d’exprimer leur amour et d’être respectés en tant que tels dans notre société. Cette union serait officialisée en mairie comme le mariage, entraînerait une égalité fiscale, sociale, patrimoniale totale jusqu’au droit à la pension de réversion. C’est une acceptation de la différence dans le respect des droits de chacun. Elle existe sous cette forme, comme nous l’avons vu, dans bien d'autres pays. »

Photo de Françoise Guégot

Françoise Guégot. Quand Polytechnique veut nous chapitrer… ©Elysee.fr/P-Segrette.

Plusieurs membres de Chapitre 2012, notamment Chantal Jouanno et Franck Riester, sont favorables à un mariage homosexuel à part entière, de même que les ministres Roselyne Bachelot, Nadine Morano et Jeannette Bougrab.

Le président Sarkozy choisira-t-il la voie d’une union civile similaire au « contrat d’union civique » dont il suggérait la création en 2006, ou bien optera-t-il pour la voie d’un mariage gay aligné sur le mariage hétéro ? Une posture progressiste lui permettrait peut-être de chiper des électeurs à la gauche, mais elle risquerait de lui faire perdre des voix de droite et d’extrême droite.

En juin 2011, une proposition de loi socialiste visant à légaliser le mariage homosexuel s’est déjà heurtée à un vote négatif des députés, l’Assemblée nationale étant dominée par la droite.

Le mariage homosexuel et l’adoption homoparentale font partie des « mesures à la fois très populaires à gauche et clivantes à droite », expliquait l’institut BVA dans un sondage d’avril 2011 (synthèse | résultats en PDF). Si les Français se disent favorables au mariage homosexuel (59 %) et à l’adoption homoparentale (53 %), les proportions sont inversées selon qu’on est de gauche ou de droite : 75 % pour le mariage gay et 71 % pour l’adoption homoparentale à gauche, mais respectivement 39 % et 33 % à droite.

Quoi qu’il en soit, l’annonce d’une posture homophile du candidat Sarkozy aura suscité des réactions franchement négatives à gauche et très circonspectes à droite.

Jean-Luc Romero, conseiller régional socialiste et ancien cadre de l’UMP, envisage ce « mariage gay light » comme un attrape-nigaud. « Un gay qui vote pour la droite, c’est comme une dinde qui vote pour Noël », ironise Romero. Et le président du collectif « Élus locaux contre le sida » de rappeler que Sarkozy n’a pas tenu ses promesses de 2007 faites à la communauté LGBT.

Le socialiste Bertrand Delanoë, maire de Paris et homosexuel assumé, voit dans cet épisode une manœuvre électorale visant à tacler les socialistes sur leur propre terrain afin de brouiller la vision politique des électeurs.

« Le président de la République n’a absolument pas changé d’avis et est défavorable à l’ouverture du mariage aux couples homosexuels » a pour sa part déclaré Valérie Pécresse en qualité de porte-parole du gouvernement.

Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP, se dit quant à lui prêt à débattre d’une éventuelle légalisation du mariage homosexuel en France.

Commentaire. Faut-il croire aux promesses de Nicolas Sarkozy en faveur d’une union civile homosexuelle ou du mariage gay ? Près de 95 % de ses promesses faites pendant la campagne électorale de 2007 sont restées lettre morte et cinq années de mandat présidentiel n’ont aucunement fait avancer les choses.

Faut-il croire à la représentativité de Chapitre 2012 ? Sur treize membres, seules trois personnalités sont plus ou moins connues des Français. La composition même de ce groupuscule (sept femmes et six hommes, presque tous quadragénaires) est en flagrante contradiction avec le profil type des candidats investis par l’UMP. La sénatrice Chantal Jouanno a elle-même publiquement dénoncé l’invasion des listes d’investiture UMP par la testostérone et les cheveux blanc, au détriment des femmes et des jeunes.

Mon avis ? C’est « le retour des promesses non tenues », comme le dit avec une subtile ironie l’Association des familles homoparentales (ADFH).

Philca / MensGo
(via toute la presse du 13 janvier 2012, dont FranceTVinfo et Reuters [1], [2], [3])

1 réponse

  1. Je suis heureux de ne pas être français !!!
    Votre chef d’état mange de tout ce qu’il trouve pour masquer ces erreurs et celles de son parti.

    Une chose est bonne à “François” Sarkozy… il nous rappelle ce que veut dir l’adage “dites-moi ce dont vous avez besoin, je vous dirais comment vous en passer !! ”

    C’est quand même le roi pour éluder les questions.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *