Faysal Ben Salah, un candidat gay aux municipales à Genève

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Faysal Ben Salah, un candidat gay aux municipales à Genève

(Blogmensgo, blog gay du 27 mars 2015) Il a régné sur les nuits genevoises. Il veut maintenant conquérir la métropole suisse au grand jour. Faysal Ben Salah, 25 ans, est candidat aux élections municipales de Genève. Sans mettre en avant son homosexualité, mais sans la cacher pour autant.

Affiche électorale de Faysal Ben Salah

Faysal Ben Salah, rouge et jaune, mais aussi arc-en-ciel. Cliquer pour agrandir. ©Mcge.ch.

« Connaissant bien le monde de la nuit genevoise, j’ai été le directeur d’une boîte de nuit gay et initiateur de nombreuses soirées hetero-friendly, et j’estime que chacun doit pouvoir affirmer son identité sans discrimination. » Faysal Ben Salah fait ici référence à The Spot, dont MensGo avait été plusieurs fois partenaire, notamment à l’occasion de soirées en 2012.
Faysal a par ailleurs eu l’occasion de jouer les photographes amateurs et correspondants régionaux de MensGo en Espagne.

S’il se présente aujourd’hui aux municipales de Genève, c’est surtout pour représenter la frange la plus jeune de son électorat. Faysal appartient lui-même à cette tranche des « moins de 30 ans », laquelle « constitue près d’un tiers de la population genevoise » mais reste « la plus sous-représentée dans les autorités politiques ».

Et le jeune candidat d’énumérer quelques-unes de ses priorités. La promotion des « jeunes qui sont trop souvent exclus de notre société » et « la prévention qui est importante » pour cette catégorie de population.

Faysal Ben Salah se présente sous la bannière du Mouvement citoyen genevois (MCG), qui veut n’être ni de gauche ni de droite ni du centre. Un parti politique « parfois provocateur », reconnaît le jeune candidat, « mais cherchant toujours à donner des solutions ».

Et si Faysal Ben Salah succédait à Sami Kanaan, dont le mandat de maire s’achève le 31 mai 2015 ? Pour cela, il lui faudra d’abord devenir l’un des quatre-vingts (heureux) élus.

Que les sept couleurs de l’arc-en-ciel et les cinq étoiles de MensGo soient avec toi, Faysal !

Commentaire. On ne choisit pas son orientation sexuelle, mais on choisit sa couleur politique. Faysal a choisi de défendre les idées du MCG. Ce choix-là me dérange. C’est mon opinion et je la partage.

Faysal affirme lutter contre l’exclusion dont sont victimes les jeunes. Mais le MCG, en voulant donner « priorité aux Genevois », pratique lui-même de facto une forme d’exclusion. Une rhétorique non sans accointance avec la sinistre « préférence nationale » que brandit le Front national en France.

Faysal affirme promouvoir la diversité. Mais une diversité à sens unique, genevo-genevoise, qui ressemble exactement au contraire de ce qu’elle prétend être.

La jeunesse de Faysal lui laisse le temps d’infléchir sa ligne politique et de s’éloigner de tout populisme identitaire. Je suggère donc aux électeurs genevois de voter pour lui et de l’inciter ensuite à changer de parti.

Philca / MensGo

1 réponse

  1. Ricky

    Il a surtout [note du modérateur : suppression d’un passage injurieux et potentiellement diffamatoire] ! si c’est ça un candidat pour Genève, ok….
    Heureusement que je vote à Nyon depuis 6 ans!

    Une chose pareille ne mérite aucun respect, et lui écrire un article ne démontre que du copinage avec cette personne!

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *