Mylène Farmer : record de ventes pour la tournée 2013

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Mylène Farmer : record de ventes pour la tournée 2013

Affiche Timeless 2013

Time(less) is money! ©Mylène.net.

(Blogmensgo, 5 octobre 2012) Les places pour les 22 concerts de la tournée Timeless 2013 de la chanteuse française Mylène Farmer se sont vendues tellement vite, dès leur mise en vente le 4 octobre 2012, que son producteur a aussitôt ajouté sept dates supplémentaires. Quelque 195 911 billets s’étaient déjà vendus après six heures de commercialisation. La tournée s’étendra sur deux mois et demi, du 7 septembre au 27 novembre 2013.

C’est donc bien presque un an avant la tournée que les billets trouvent preneurs. Mylène Farmer donne rendez-vous l’an prochain à ses fans dans plusieurs métropoles françaises (Paris, Lyon, Montpellier, Nantes, Strasbourg, Douai, Toulouse) et européennes (Genève, Bruxelles, Moscou, Saint-Pétersbourg). Pour les dates précises, cliquer ici.

Avant sa tournée automnale de 2013, Mylène Farmer aura sorti, le 3 décembre 2012, deux ans après son précédent opus, un nouvel album intitulé Monkey Me.

Commentaire. Mylène Farmer est incontestablement l’une des chanteuses préférées des gays, comme l’était Dalida et comme le sont encore Madonna et Lady Gaga.
Pour la qualité des textes, Dalida reste ma préférée. Pour la qualité des mélodies, j’ai un faible pour Mylène Farmer. Pour l’engagement – et son authenticité – en faveur de la communauté LGBT, Lady Gaga et Mylène Farmer ont ma préférence. Pour la qualité vocale, Lady Gaga me semble nettement au-dessous des trois autres et j’apprécie surtout la signature de Mylène Farmer même si elle ne possède pas à proprement parler une grande voix. La plus jeune des quatre artistes me paraît en revanche meilleure que toutes les autres si l’on parle de prestation scénique. Quant au « capital sympathie », j’hésite un peu entre Mylène Farmer et Lady Gaga.
Une chose est sûre, Madonna est quelqu’un que je n’apprécie ni pour son âpreté au gain (je la mets dans le même caniveau que Charles Aznavour, ce dernier ayant toutefois l’avantage d’interpréter de bons textes), ni pour son carriérisme, ni pour sa manie du play-back, ni pour son clinquant vulgaire, ni pour son manque de grâce. Bref, j’aime Mylène Farmer et je n’aime pas Madonna.

Philca / MensGo
(via Le Figaro du 5 octobre 2012)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *