Le Sénat américain se penche sur l’homosexualité dans l’armée

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Le Sénat américain se penche sur l’homosexualité dans l’armée

(Blogmensgo, 30 juillet 2009) Le Sénat des États-Unis va examiner, à l’automne 2009, la loi autorisant l’US Army à limoger tout militaire qui dévoilerait son homosexualité. Surnommée « Don’t ask, don’t tell » (ne rien demander, ne rien dire), cette loi en vigueur depuis 1993 a servi de prétexte pour virer 13 000 gays ou lesbiennes de l’armée américaine.

Photo de Kirsten Gillibrand (à gauche)

La sénatrice Kirsten Gillibrand (à g.) se bat pour une armée gay-friendly. © Gillibrand.senate.gov.

Depuis l’intronisation de Barack Obama et malgré sa promesse électorale d’abroger cette loi, 265 militaires ont été remerciés par l’US Army pour le simple fait qu’elle a appris leur homosexualité.

C’est la commission sénatoriale des Forces armées qui examinera la loi « Don’t ask, don’t tell » et son éventuelle abrogation. Le sénateur Levin, qui préside cette commission sénatoriale, a finalement entendu le plaidoyer de la sénatrice Kirsten Gillibrand visant à en finir avec « cette injustice » qui entache la carrière de « milliers d’hommes et de femmes courageux et innocents ».

La sénatrice de l’État de New York signale que 69 % des Américains interrogés en mai 2009 par l’institut Gallup se disent favorable au fait que des personnes ouvertement gay ou lesbiennes travaillent au sein de l’armée.

Philca / MensGo
(via Ria Novosti du 28 juillet 2009)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *