jan 312009
 

(Blogmensgo, 31 janvier 2009) Le site Blogmensgo.fr a organisé, du 25 au 31 janvier 2009, un sondage en ligne portant sur la révélation publique de son homosexualité par Roger Karoutchi, secrétaire d’État chargé des Relations avec le Parlement français.

Roger Karoutchi a-t-il eu raison de dévoiler son homosexualité ? Tel était le sujet de ce vote, dont la question unique était assortie de 11 réponses possibles ; 50 votants ont apporté un total de 82 réponses. Le questionnaire se présentait comme suit :

Questions du sondage Karoutchi

Onze questions autour du coming-out de Roger Karoutchi. © Blogmensgo.com/fr.

Quelques remarques avant de passer aux résultats :
1. Le faible nombre de votants limite la portée de toute extrapolation (si j’avais su, j’aurais proposé le sondage dès le jour même ou le lendemain du coming-out, quand le monde entier se précipitait ici, grâce au référencement flatteur par Google de l’article en tête du Top 10 ci-contre) ;
2. L’outil de sondage utilisé ne permet pas l’agrégation de données signalétiques. Dommage que l’on ne puisse pas ventiler les réponses en fonction du sexe et de la sexualité déclarés par les votants ;
3. Onze réponses possibles pour une seule question, ça nous change des sempiternels sondages à logique binaire pour sondés mononeuronaux ! :-P
4. Réflexion faite, j’aurais pu ajouter au panel de réponses la douzième suggestion que voici : « Il devait faire son coming-out car il n’avait pas le choix » ;
5. Le total des réponses dépasse la barre des 100 % car chaque votant pouvait cocher jusqu’à trois réponses.

Voici les résultats, sous forme graphique :

Les résultats du sondage Karoutchi

Donc, ça banalise les manœuvres politiciennes ? © Blogmensgo.fr.

 

On notera la très faible et inhabituelle proportion de gens n’affichant aucune opinion, signe que le sondage aura au moins intéressé les votants.

Les résultats chiffrés font apparaître un sentiment mitigé, dont la connotation positive enserre dans une gangue d’optimisme une opinion négative plus que minoritaire. On peut hasarder l’hypothèse suivante : si les votants apprécient le fond de cette affaire, ils n’aiment guère la forme qu’elle a prise.

La forme, justement. Roger Karoutchi a fait comprendre qu’il n’avait pas vraiment le choix, préférant devancer de lui-même les probables révélations qui eussent tenté de le discréditer pendant la campagne des élections régionales. C’est peut-être ou sans doute en partie vrai. Faut-il pourtant croire que le ministre Roger Karoutchi, généralement considéré comme un fin politicien, matois sinon retors, a subi le diktat de l’instant alors même qu’il avait déjà prévu de dévoiler son homosexualité dans une biographie à paraître, c’est-à-dire dans un ouvrage de conception mûrement réfléchie ? La réponse à cette question relève presque du dogme : Karoutchi s’est-il servi de son coming-out comme d’un outil électoral, ou bien fut-il le jouet d’une chronologie qui s’est emballée, avec un livre autobiographique dont la publication imminente n’est qu’une simple coïncidence ?

Un quart des votants (24 %) estime que le coming-out de Roger Karoutchi va susciter un débat au sein du parti politique au pouvoir. Autrement dit, soit le ministre dispose d’une influence considérable au sein de l’UMP, soit les gens qui ont participé à notre sondage sont sacrément optimistes.

Philca / MensGo

NB : La diffusion et la reprise de cet article sont autorisées à la double condition d’en mentionner la source (Blogmensgo) et l’URL (page d’accueil http://www.blogmensgo.fr/ ou lien direct vers l’article).

Diffuser, bookmarker, envoyer ou imprimer ce texte (cliquer pour + de choix)
jan 292009
 
Logo Gay Russia

Poutine, Medvedev et Loujkov envisageraient d'assigner en justice Gay Russia pour excès de couleurs. © Gayrussia.ru.

(Blogmensgo, 29 janvier 2009) Le concile de l’Église orthodoxe russe a élu, le 27 janvier 2009, au premier tour de scrutin, l’évêque Kirill à la dignité de patriarche, c’est-à-dire chef suprême de 165 millions d’orthodoxes en Russie et dans d’autres pays.

Kirill, 62 ans, est réputé communicateur, voire bavard impénitent ; ouvert et même réformateur ; pro-occidental et même œcuménique ; stratège, pour ne pas dire fin politique ; tellement bien en cour qu’il apparaît très proche du pouvoir. Parfait, mais…

Le patriarche Kirill est aussi et surtout un prélat foncièrement homophobe. L’organisation Gay Russia signale que Kirill se fait un devoir d’exposer abondamment ses « convictions extrêmement antidémocratiques et homophobes » dans les médias.

Restons en Russie pour signaler que ce même 27 janvier, Gay Russia vient de porter plainte auprès de la Cour européenne des droits de l’homme contre la Russie pour l’interdiction de sa manif moscovite du 17 mai 2008. Gay Russia demande 100 000 euros en réparation du préjudice.

La manif du 17 mai visait à demander des poursuites pénales à l’encontre du maire de Moscou, Youri Loujkov, pour sa répression systématique des événements LGBT. C’est la sixième fois que Gay Russia porte plainte auprès de la juridiction de Strasbourg, qui n’a encore procédé aux auditions préliminaires dans aucune ces six affaires.

Philca / MensGo
(via Libération du 27 janvier, NouvelObs.com, Le Monde et Gay Russia du 28 janvier 2009)

Diffuser, bookmarker, envoyer ou imprimer ce texte (cliquer pour + de choix)
jan 282009
 
Photo d'Éric Bréguelin

Éric Bréguelin, gérant de La Garçonnière. La vie nocturne lui sourit – et réciproquement. ©Blogmensgo.fr/Claude-André Quennoz.

(Blogmensgo, 28 janvier 2009) C’est le 1er octobre 2008 que le cabaret genevois La Garçonnière est rené1 de ses cendres, après dix années de silence. Claude-André Quennoz, l’un des cofondateurs de MensGo, est passé y faire un tour le 24 janvier 2009, afin de découvrir les secrets de fabrication qui permettent presque à La Garçonnière de rivaliser avec moi sur le terrain de l’humour. On en profite pour glisser dans cet article quelques-unes des photos qu’il a prises.

Pour se faire une idée de l’ambiance et des lieux, autant regarder cette vidéo sur YouTube immortalisant la soirée inaugurale d’octobre dernier. Pour les coordonnées du cabaret, qui se transforme aussi en discothèque après 2 h 30 du matin, s’adresser à Swissgay. Et pour un plan d’accès, aller sur http://maps.google.fr/ et copier-coller la requête suivante :
"la garçonnière" genève

Les artistes de La Garçonnière

Devine qui va se déshabiller ce soir ! ©Blogmensgo.fr/Claude-André Quennoz.

Spectacle à La Garçonnière

C'est un accouchement ou une sodomie ? ©Blogmensgo.fr/Claude-André Quennoz.

Antoine Macheda (le propriétaire) et Éric Béguelin (le gérant) ont-ils réussi leur pari ? Sur le long terme, l’avenir dira. Le court terme est déjà dépassé et l’on entre dans le moyen terme. Travestis, transformistes, strip-teaseurs2, imitateurs et humoristes continuent d’enfiévrer la rue de la Rôtisserie, à raison de deux spectacles par nuit.

La Garçonnière propose « un spectacle drôle et de très bonne qualité », résume Claude-André. Et de saluer un « accueil et des artistes sympas », dans une ambiance « très colorée ».

[Update. La Garçonnière dispose aussi d’une page sur Facebook et même d’un site web (qui, début octobre 2009, ne semblait pas entièrement terminé).]

Philca / MensGo
(via 360° de septembre 2008 et Swissgay.ch du 28 janvier 2009)

  1. Participe passé du verbe renaître ! []
  2. Pour le strip-tease, c’est à mettre au masculin et au féminin. Strip-tease intégral, soit dit en passant… []
Diffuser, bookmarker, envoyer ou imprimer ce texte (cliquer pour + de choix)
jan 252009
 

Le formulaire de sondage est à la fin de cet article !

(Blogmensgo, 25 janvier 2009) Le coming-out de Roger Karoutchi aura au moins eu l’avantage… de faire exploser les statistiques du blog gay de MensGo.

Encore les chiffres qui s’affichent sur la colonne de droite ne correspondent-ils qu’au nombre d’internautes ayant spécifiquement lu tel article, c’est-à-dire cliqué au préalable sur son titre. S’y ajoutent tous les habitués qui lisent les derniers articles sans avoir besoin de cliquer comme des bêtes – et aussi tous les internautes propulsés par les moteurs de recherche vers la page d’accueil du blog et non pas vers un article en particulier.

En dévoilant ainsi son homosexualité, Roger Karoutchi a créé le buzz. A-t-il eu raison de le faire ?

Le sondage ci-dessous n’a aucune prétention scientifique. Il vise à mesurer l’humeur d’un instant… et à tester une extension (plugin) de WordPress intitulée WP-Polls, qui semble elle-même avoir ses humeurs.

Je laisse le sondage ouvert jusqu’au vendredi 30 janvier 2009 inclus. Les résultats seront ensuite affichés sous forme graphique dans un nouvel article.

NB : Trois réponses maxi et un seul vote par personne, merci !

Sondage au sujet du coming-out de Roger Karoutchi

 

Diffuser, bookmarker, envoyer ou imprimer ce texte (cliquer pour + de choix)
jan 232009
 
Photo de Roger Karoutchi

Si ça se trouve, Roger Karoutchi est un fidèle lecteur de notre blog gay préféré… © Rogerkaroutchi.com.

(Blogmensgo, 23 janvier 2009) Secrétaire d’État chargé des Relations avec le Parlement français, Roger Karoutchi, 57 ans, fait son coming-out dans le magazine L’Optimum daté janvier 2009, dont la parution est annoncée pour le 24 janvier.

Roger Karoutchi révèle dans son interview au mensuel L’Optimum que « c’est en couple qu’il assiste aux dîners officiels », selon cet article de L’Express. Le site web de l’hebdomadaire signale en outre que le ministre, en lice pour la présidence de la région Île-de-France sous les couleurs du parti au pouvoir (UMP), s’apprête à lever le voile d’une manière beaucoup plus explicite dans un livre à paraître, Mes quatre vérités (annoncé chez Amazon pour le 4 février).

[Update. Au sujet de ce livre, lire aussi notre article du 7 février 2011.]

Un ministre gay dans le gouvernement français ? C’est une grande première, du moins ouvertement. En France, la seule autre personnalité politique de premier plan à avoir publiquement révélé son homosexualité – c’était en 1998 – est Bertrand Delanoë (et non pas Pierre, comme précédemment indiqué par erreur), l’actuel maire de Paris.

Philca / MensGo
(via L’Express et 20 Minutes du 23 janvier 2009)

Diffuser, bookmarker, envoyer ou imprimer ce texte (cliquer pour + de choix)