1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

BEAUTÉ

Vous devenez chauve ?

Courage cela se soigne !

Si vous commencez à vous déplumer, gardez le moral, il existe actuellement des médicaments qui peuvent stopper la calvitie. Et en plus c’est testé scientifiquement !

L’alopécie androgénétique est un terme barbare qui caractérise tout simplement la forme la plus fréquente de chute des cheveux chez l’homme. C’est donc la perte de cheveux due à des facteurs génétiques, une chute sournoise qui commence souvent à apparaître à partir d’un certain âge. Vers 40 ans la calvitie touche à divers degrés environ 50% des hommes. Plus tard ce nombre augmente jusqu’à 80% d’entres eux.

La calvitie est certes dans l’inconscient collectif, parfois synonyme de sagesse, de maturité, voire de virilité. Mais bon, une belle chevelure, cela fait quand même jeune et en bonne santé ! Et puis tout le monde n’apprécie pas forcément la sagesse….

Hérédité et testostérone

Pour certains hommes, une calvitie progressive peut devenir un vrai cauchemar, angoissant et déprimant.

La prédisposition à la perte des cheveux est héréditaire. Pour une partie de la population mâle, à partir d’un certain âge, les follicules pileux ( les racines des cheveux ) réagissent mal aux hormones mâles produites par l’organisme. Cela ne veut pas dire pour autant que les chauves débordent de virilité, contrairement à une croyance souvent répandue. Mais simplement que leurs follicules pileux s’accommodent de moins en moins bien avec le temps d’un dérivé de la testostérone, la DHT, produit par leur propre corps.

Des comprimés efficaces

Heureusement des solutions existent désormais. A l’heure actuelle, pour lutter efficacement contre une calvitie naissante, deux types de médicaments sont recommandés par les spécialistes : des comprimés à avaler et une lotion à applique localement. Dans les deux cas, l’efficacité de ces médicaments a été testée en laboratoire et reconnue.

Lastar incontestée de la lutte anti-calvitie est le finastéride ou Propecia et se trouve sur le marché depuis 1998. La preuve scientifique de son efficacité a été faite et son mécanisme d’action est connu.

Ce médicament doit être pris en doses quotidiennes de 1 mg et est particulièrement efficace puisque, selon diverses études, la chute des cheveux a pu être carrément stoppée dans plus de 80% des cas ! Parfois la croissance des cheveux est même plus dense qu’auparavant.

Le résultat n’est pas garanti, mais l’efficacité est souvent au rendez-vous. Il faut que le sujet ait quand même des cheveux fins, qui pourront redevenir épais par la suite. Un problème réside néanmoins dans le coût du traitement. Ingéré quotidiennement le finastéride coûte relativement cher et n’est pas encore remboursé par les caisses-maladie. Autre inconvénient : l’effet cesse dès que vous arrêtez le traitement et vos cheveux recommencent à chuter. Il faut donc suivre le traitement en permanence. Le finastéride est vendu en pharmacie sur ordonnance médicale.

La lotion applicable localement

Deuxième solution médicale : le Minoxidil ( Regaine 2% ou 5% en Suisse ). Il s’agit d’une lotion que l’on doit appliquer localement, deux fois par jour, là où la calvitie est en train de s’installer. Un arrêt du traitement a également comme conséquence, au bout de quelques mois, une reprise de la chute des cheveux. Il faut donc poursuivre les soins à vie.

Pour au moins un tiers des patients, la calvitie cesse sa progression et les cheveux repoussent dans les 4 à 8 mois qui suivent le début du traitement. Dans 10% des cas, le résultat est optimal.

Le Minoxidil est vendu en pharmacie sans ordonnance.

Des cheveux naturels de contact

A part les médicaments proprement dits, il existe bien sûr d’autres méthodes pour lutter contre la calvitie. Les solutions chirurgicales, comme la mise en place d’implants, sont connues depuis longtemps. Une autre solution révolutionnaire , brevetée et développée en Italie, : l’intégration de cheveux naturels de contact, capables d’épaissir partiellement ou totalement des zones clairsemées ou chauves. Le gros avantage de ce procédé est qu’il n’est pas nécessaire de subir une intervention chirurgicale ! Voila qui ravira tous ceux qui détestent le bistouri…

Ce procédé est réversible et modifiable en tout temps. Il permet de nager, de faire du sport ou de changer de coiffure à sa convenance. L’épaississement de la chevelure peut être progressif. Il ne s’agit donc pas d’une greffe : de véritables cheveux naturels sont intégrés au niveau de la zone affectée par l’éclaircissement ou la calvitie.

Si vous voulez plus de renseignements à ce sujet, je vous conseille d’aller surfer sur le site

www.infohair.ch

MensGo/Stéphane

4 réponses

  1. La calvitie est considérée par certains comme normale arrivé à un certain âge. Mais pour d’autres, c’est cause de complexe. Je pense que parmi les deux solutions que vous proposez, la lotion est beaucoup plus efficace et est plus pratique. Prendre des pilules tous les jours risque de faire des dégâts dans l’estomac. Mais il y a aussi d’autres traitements comme les shampoings par exemple ou encore le tatouage ou même la chirurgie. On a l’embarras du choix.

  2. Il faut faire attention aux médicaments contre la calvitie. Un procès a déjà eu pour objet les comprimés contre la calvitie. En effet, il semble que ces comprimés causent des troubles de l’érection. Il en est de même pour les lotions et autres produits cosmétiques car des fois, ce sont justement ces produits qui causent le creusement de la calvitie. La meilleure solution reste pour moi de consulter un médecin.

  3. Attention lors de l’utilisation de la propecia. En Israël, une requête collective a été déposée contre le laboratoire qui fabrique ce médicament. Il semblerait que ce dernier cause des troubles de l’érection et que cela ne soit pas indiqué sur la notice.

  4. Cela se soigne oui. Mais je pense que le meilleur moyen de se sentir bien dans sa peau avec sa calvitie, c’est de s’accepter.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *