1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Vers une prompte légalisation du mariage homo en Irlande du Nord

(Blogmensgo, blog gay du 3 janvier 2020) En raison du vide politico-parlementaire qui dure depuis fin 2016 en Irlande du Nord, c’est Julian Smith, le secrétaire d’État britannique pour l’Irlande du Nord, qui a signé, le 19 décembre 2019, une nouvelle réglementation visant à légaliser le mariage homo en Irlande du Nord à partir du 13 janvier 2020. Comme il faut publier les bans de mariage vingt-huit jours à l’avance, les premiers couples gays et lesbiens pourront se marier dès le 14 février 2020, c’est-à-dire le jour de la Saint-Valentin, dans toute l’Irlande du Nord et en particulier dans la capitale Belfast.

julian Smith
Julian Smith a tweeté de parapher des documents historiques et progressistes. © Julian Smith

La date d’entrée en vigueur du mariage gay en Irlande du Nord n’a pas été choisie au hasard. L’Irlande du Nord demeure pour l’instant le seul territoire des îles britanniques et anglo-normandes à n’avoir pas encore légalisé le mariage entre personnes de même sexe, puisque même la minuscule île de Sark vient d’opter pour la légalisation.

Les deux chambres du parlement britannique avaient été saisies, en mars 2018, d’une motion bipartisane présentée respectivement par député travailliste Conor McGinn et le lord conservateur Hayward. Une loi votée en juillet 2019 par le parlement de Westminster fixait au 21 octobre 2019 la date limite de réactivation d’un gouvernement et d’un parlement en Irlande du Nord, faute de quoi le gouvernement et le parlement britanniques se substitueraient d’office à leurs homologues nord-irlandais. Le vide institutionnel en Irlande du Nord aura donc permis à Londres et Westminster d’agir en lieu et place de Belfast et Stormont.

Le ministre Julian Smith a entériné, ce même 19 décembre 2019, le report d’un éventuel accord politique susceptible de mettre fin au vide institutionnel. C’est donc le pouvoir londonien, à travers le document signé par le ministre Smith, qui introduit notamment un toilettage des lois nord-irlandaises au regard de la terminologie ; les mariages ne transformeront plus seulement un homme en mari et une femme en épouse, mais deux personnes non mariées en couple uni par le mariage, quel que soit le sexe des deux partenaires.

Les homophobes ont bien compris qu’ils ne pourraient pas empêcher la légalisation du mariage gay en Irlande du Nord sous prétexte de croyance religieuse, car l’activité gouvernementale et parlementaire n’y sera pas restaurée avant l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation.

Bientôt des drapeaux arc-en-ciel dans toutes les rues de Belfast ? © Andrew Butler / Unsplash

Faute de pouvoir empêcher cette légalisation, les mêmes homophobes s’efforcent d’en faire amender les contours. Là aussi sous prétexte de croyance religieuse et de liberté d’expression. Les modalités précises du mariage gay restent à définir, en particulier tout ce qui concerne d’éventuelles exemptions ou clauses de conscience.

Les négociations en cours laissent entrevoir que le Bureau pour l’Irlande du Nord (NIO) pourrait accepter plusieurs amendements ou dérogations avant l’entrée en vigueur de la loi. Le NIO n’a pas encore fait connaître l’ampleur de ces modifications de dernière minute. Des organisations chrétiennes réclament que les ministres du culte ne soient pas tenus d’organiser des mariages religieux homos ou d’y participer. Au nom de la liberté d’expression, elles exigent que la critique du mariage entre personnes de même sexe ne soit pas considérée comme un délit.

Enfin, des responsables religieux veulent aussi légaliser la discrimination homophobe, ce qui donnerait à une entité religieuse – sous prétexte du respect de ses propres valeurs – le droit d’exclure ou de licencier toute personne qui se marierait avec une personne de même sexe.

L’avenir dira où le gouvernement britannique entend placer le curseur de l’égalité. Il faudra aussi statuer sur le cas des écoles religieuses (exclure ou refuser des élèves si leurs parents forment un couple homo ?) et des employeurs privés (licencier un salarié qui se marie avec une personne de même sexe ?), que ces entreprises aient ou non un caractère confessionnel.

L’avenir dira aussi dans quelle mesure l’Irlande du Nord, au regard du mariage homo, suivra les pas de l’Irlande. Quoi qu’il en soit, Belfast sera bientôt une terre de célébrations pour tous les gens qui s’aiment. Belfast, c’est aussi le titre d’une chanson de Boney M que j’écoutais en boucle il y a plusieurs décennies… et dont le kitch me hérisse aujourd’hui les nerfs plus que la peau. La preuve en images :

Philca / MensGo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image
up & running
drapo FR  drapo ES  drapo US 
drapo IT
  drapo DE drapo BR

image  flux RSS

La galaxie MensGo

image


image


Nos Partenaires

image

 

Avec les encouragements de MensGo !

(retour au blog)

image

 

Plus…

MensGo présente…