1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 2,00 sur 5)
Loading...

La circoncision chez l’homme : plaisir et sexualité

(Blogmensgo, blog gay du 1er janvier 2006) De par le monde, les hommes circoncis se préoccupent de plus en plus de leur circoncision. En effet, certains hommes pensent que le fait d’avoir été circoncis diminue leur plaisir sexuel, le gland « à l’air libre » perdrait sa sensibilité donc perte de plaisir .D’autres estiment, au contraire, puisque le gland serait moins sensible, cela aiderait à prolonger le plaisir sexuel en prévenant l’éjaculation précoce. Il y a même des hommes qui tentent de se refaire un prépuce par chirurgie esthétique.

 

Qu’est-ce que la circoncision ?

La circoncision est une opération chirurgicale qui consiste à enlever le prépuce. Le prépuce est la peau qui recouvre plus ou moins complètement le gland du pénis. Cette pratique courante dans certains pays a pour raison soit une appartenance religieuse, une question d’hygiène, la prévention des maladies transmissibles sexuellement (MTS), la prévention du cancer du pénis ou la prévention des infections urinaires. Les quatre dernières raisons sont toutefois discutables. Dans les années 80, aux Etats-Unis c’était la mode dans le milieu gay de se faire circoncire et beaucoup d’hommes ont fait cette opération pour des raisons d’esthétiques ; il est vrai qu’une verge circoncise présente un plus gros gland…

Passons maintenant aux conseils pratiques, car les circoncis représentent environs un bon 20% de la population et vous serez tôt ou tard confronté à un de ces spécimens.

 

Les méthodes efficaces pour donner du plaisir à un circoncis

Pour la branlette

Le mouvement de va-et-vient ne lui correspond pas, cela lui fait mal (à l’exception des demi-coupés qui ont un semblant de prépuce) ; par conséquent, il vous faut faire preuve d’imagination et bien lubrifier le gland avec de la salive ou mieux encore avec de l’huile douce ou une crème pour le corps. En été l’huile ou la crème de bronzage fera tout aussi bien l’affaire – avis aux amateurs de plages nudistes !

Les amateurs de sensations fortes peuvent essayer avec une crème chauffante (le baume du tigre par exemple) à utiliser avec parcimonie.

Pour la sucette

La salive et la langue sur le gland donne une première réaction positive d’excitation. Bien prendre la verge dans la bouche en veillant à s’attarder sur le gland avec les lèvres, en même temps il faut bien caresser et malaxer les testicules. Il faut bien se mettre dans la tête que ce n’est pas forcément le mouvement de va et vient qui excite le plus et qui donne la jouissance.

Pour la sodomie

Cela se passe comme avec un non-circoncis, à un détail près : il ne faut pas oublier d’enduire la verge de lubrifiant avant d’enfiler un préservatif, puis de relubrifier par-dessus. Sachez toutefois qu’un gland circoncis procure plus de plaisir au partenaire surtout juste avant la jouissance où il gonfle un maximum.

Je vous souhaite bien du plaisir avec un partenaire circoncis.

 

[Sur la circoncision, lire aussi notre article du 23 mars 2006.]

 

MensGo/Stéphane

13 thoughts on “La circoncision chez l’homme : plaisir et sexualité

  1. Il est bon de savoir toutes ces choses pour apprendre à bien s’occuper de son partenaire circoncis .
    Savoir faire du bien et le mettre en pratique procure encore plus de plaisir en retour qu’il n’en donne. Croyez moi !!
    Erotisme, sensualité, confiance et désir mènent au plaisir partagé.
    Il me tarde de partager à nouveau …/…

  2. Une nouvelle étude danoise inique la circoncision masculine entraîne des problèmes sexuels pour les deux sexes :
    CONTEXTE:

    Un tiers des hommes du monde sont circoncis, mais on sait peu au sujet de possibles conséquences sexuelles de la circoncision masculine. Au Danemark (~ 5% circoncis), nous avons examiné les associations de la circoncision masculine avec une série de mesures sexuelles chez les deux sexes.
    MÉTHODES:

    Les participants à une enquête nationale de santé (n = 5552) ont fourni des informations au sujet de leur propre (les hommes) ou le statut de leur conjoint la circoncision (les femmes) et des détails sur leur vie sexuelle. La régression logistique dérivés odds ratios (OR) mesurée des associations de l’état de la circoncision avec des expériences sexuelles et les difficultés actuelles avec le désir sexuel, la satisfaction sexuelle des besoins et le fonctionnement sexuel.
    Résultats:

    Âge au premier rapport sexuel, l’importance perçue d’une bonne vie sexuelle et le courant l’activité sexuelle diffère peu entre les hommes circoncis et non circoncis ou entre les femmes ayant un conjoint circoncis et non circoncis. Cependant, les hommes circoncis rapporté plus de partenaires et étaient plus susceptibles de signaler des difficultés fréquentes orgasme après ajustement pour les facteurs confondants potentiels [11 vs 4%, OU (adj) = 3,26, intervalle de confiance 95% (IC) de 1,42 à 7,47], et les femmes avec conjoints circoncis ont plus souvent déclaré incomplète épanouissement sexuel besoins (38 vs 28%, OU (adj) = 2,09, IC 95% 1.5 à 4.16) et de fréquentes difficultés de la fonction sexuelle globale (31 vs 22%, OU (adj) = 3,26, IC à 95% CI 1.15 à 9.27), les difficultés orgasme notamment (19 vs 14%, OU (adj) = 2,66, IC 95% 1,07 à 6,66) et de dyspareunie (12 vs 3%, OU (adj) = 8.45, IC 95% 3,01 à 23,74 ). Les résultats sont stables dans les analyses de robustesse plusieurs, dont un réservé aux non-juifs et non-musulmans.

    CONCLUSIONS:

    La circoncision a été associée à des difficultés orgasme fréquents chez les hommes danois et avec une gamme de fréquentes difficultés sexuelles chez les femmes, les difficultés orgasme notamment, la dyspareunie et un sentiment d’accomplissement incomplète des besoins sexuels.

    Etude publié dans l’International Journal of Epidemiology
    http://ije.oxfordjournals.org/content/early/2011/06/13/ije.dyr104.abstract

  3. Je peux témoigner, j’ai subi une circoncision partielle étant gamin et une plastie du frein étant adulte car la première opération n’avait pas été une grande réussite.
    la plastie de frein m’a privé de ce qui était la partie la plus érogène et sensible de mon pénis.
    la fellation me procure beaucoup moins de plaisir, pareil pour la masturbation, même les orgasme ne sont pas comparables en terme d’intensité
    si j’avais su je ne l’aurais jamais fait, c’est une vraie mutilation sexuelle et du plaisir
    si vous vous faites circoncire à cause d’un phymosis veillez à ce qu’on ne vous retire pas votre frein ! (on peut être circoncis et garder son frein, au moins ça !)
    si vous n’êtes pas circoncis et vous ne me croyez, testez sur votre pénis, frottez légèrement votre frein et essayez de trouver une partie plus sensible !

  4. C’ est vrai.
    J’ ai été circoncis adulte (à cause d’ un phimosis) + plastie du frein et depuis, mon plaisir est fortement réduit.
    Plus jamais depuis cette maudite opération il y a un an, je n’ ai pu jouir comme avant.
    Je suis frustré à cause de la diminution de plaisir et je voudrais redevenir comme avant.

    Eric.

  5. Je me suis fait circoncire jeune adulte, adolescent déjà formé, après la puberté, à 15 ans, non par nécessité, médicale ou religieuse, mais par goût. J’en avais très envie depuis un certain temps et je connaissais un homme qui l’était, qui m’a beaucoup aimé.
    Je savais que c’était bien, mais à ce point, je ne l’imaginais pas. C’est génial. C’est la nudité du gland qui est ce qu’il y a de plus appréciable. Paradoxalement, sa désensibilisation, toute relative, d’ailleurs, conduit à prolonger les choses, du moins pour moi, et à parvenir à un stade de plaisir plus intense et plus raffiné, me semble-t-il. Je ne l’ai pas une seule fois regretté.
    Si quelqu’un y pense pour lui ou seulement aimerait en discuter avec moi, pas de problèmes. Et si quelqu’un a envie de franchir le pas, je lui raconterai plus en détail et je répondrai à ses questions. C’est un sujet qui me passionne et je dispose d’une abondante et impressionnante documentation.
    Ça a été une révélation pour moi. Et comme beaucoup d’hommes (ou ados, bien sûr, c’est pareil !), qui se le sont fait faire, certes, parfois, par nécessité pour diverses raisons, ou tout simplement par goût, par désir, par envie, par souci d’esthétique, d’hygiène, même si on peut aussi se laver ( !!!), et surtout d’érotisme et de sensualité, ce qui est fréquent, le seul regret c’est souvent de ne pas l’avoir fait faire plus tôt ! J’ai lu cette appréciation dans de nombreux témoignages.
    Moi, j’ai mieux maîtrisé mon éjaculation, un plaisir plus fort car j’ai trouvé qu’il y avait un pallier qui était déjà l’orgasme qui durait assez longtemps avant l’éjaculation. Pas de problèmes pour la masturbation (au contraire…!), car la muqueuse du gland se change et supporte directement avec les doigts ce qu’elle ne supportait pas auparavant.
    Il faudrait, à mon avis, conseiller la circoncision à tous les hommes et les ados.
    Pour en parler avec moi, pas de problème :
    [Note du modérateur : email supprimé ; ce blog n’est pas un club de rencontres ni un réseau social, contrairement à MensGo.com – où, je le rappelle, l’inscription est gratuit. 😉 ]

  6. Je me suis fait circoncire adulte, bien que j’étais beaucoup plus jeune mais déjà formé et pubère évidemment (15 ans et demi !). Je l’ai fait par goût, par envie, donc par choix et sans obligation médicale ou religieuse. Je m’étais bien documenté et j’avais une relation avec quelqu’un qui l’était et ça me fascinait. J’ai été très surpris parce que je savais que c’était bien, mais à ce point, je ne pouvais pas imaginer. Ça a été une révélation. J’ai mieux maîtrisé mon éjaculation, un plaisir plus fort car j’ai trouvé qu’il y avait un pallier qui était déjà l’orgasme qui durait assez longtemps avant l’éjaculation. Pas de problèmes pour la masturbation, car la muqueuse du gland se change et supporte directement avec les doigts ce qu’elle ne supportait pas auparavant. Il faudrait conseiller la circoncision à tous les hommes et les ados.
    On peut en parler [note du modérateur : coordonnées personnelles supprimées, ici tu es sur un blog, pas sur un site de rencontres ; le site de rencontres, c’est MensGo, vas-y faire un tour c’est entièrement gratuit ! 😉 ], ce serait cool !

  7. Je ne suis pas circoncis, mais mon prépuce a toujours été très court et ne tiens plus depuis l’adolescence sur mon gland. Mon pénis est assez long et gros, et mon gland dépasse largement.
    Une seule fille n’a pas aimé la taille de mon gland en pénétration vaginale (et pour la fellation pour beaucoup, car il faut une large mâchoire, sinon gare aux dents).
    Pour la sodomie, il faut bien préparer. Une fois dedans pas de problème.
    Beaucoup m’ont dit préférer un sexe sans prépuce.
    Personnellement je me trouve très bien comme ça. Je suis endurant et je n’ai jamais trouvé un manque de sensibilité.
    Une fois j’ai vu au vestiaire au sport un type qui avait un prépuce qui pendait, et son sexe était de plus en plus fin. Ca faisait vraiment trop moche. Je crois que les filles doivent penser la même chose.
    Mais si j’avais eu un prépuce “normal” je ne me serais pas fait circoncire sans raison médicale.

  8. Certes, je n’ai pas pour vocation de faire du prosélytisme, comme s’il s’agissait de convaincre. Je ne me suis pas fixé comme objectif obsessionnel de faire systématiquement la promotion de la circoncision. Cependant, à titre personnel, en connaissant les avantages à tous niveaux, je pense qu’il faudrait recommander la circoncision à tous les hommes, pour diverses raisons convergentes éprouvées : prévention du VIH, hygiène, esthétique (le pénis masculin adulte est vraiment beau et sensuel, provoquant, quand le gland, évasé et gonflé, est circoncis, exposé en permanence, doux et velouté…), confort (la sensation est délicate est délicieuse après la kératinisation), mais surtout renforcement étonnant du plaisir sexuel, aussi bien seul (masturbation, si bénéfique et épanouissante pour la santé, qui est maintenant recommandée alors qu’elle fut jadis tant et stupidement décriée !) que ave un (ou une) partenaire, selon que l’on préfère les garçons (comme moi) ou les filles…ou les deux à la fois. Parlons-en ensemble. [note du modérateur : e-mail supprimé ; pour le site de rencontres, s’inscrire directement sur MensGo, en plus c’est gratuit.]

  9. À Gérard.

    Bonjour, je suis homo comme toi et je préfère très clairement les sexes circoncis pour de très multiples raisons déjà évoquées plus haut par d’autres… à tel point que je me demande depuis longtemps si je ne devrais pas vivre cela moi-même. Le côté irréversible et les nombreux témoignages contraires au tien me dissuadent depuis des années mais j’ai une question : la “kératinisation” que tu évoques met-elle longtemps à s’opérer ?
    Merci pour ta prompte réponse !

  10. Bonjour Johann !
    Vraiment ,n’hésite pas à le faire. Je voudrais bien communiquer avec toi. Peux-tu m’appeler au zéro sept quatre-vingt trois vingt et un treize quarante deux ? Ou m’écrire à gerpoch1 arobase gmail point com ?

  11. Moi je suis circoncis depuis mes 14 ans (par choix) et les sensations que je ressens sont extrême. Pour la sodomie c’est parfait et la fellation, c’est encore mieux qu’avant.

  12. Bonjour Valentin ! Tu as bien fait d’envoyer ton témoignage.

    Tu vois, tu sembles avoir une expérience semblable à la mienne, ce serait vraiment d’en parler ensemble, et en plus, ça peut rassurer, ou informer, des garçons qui, pour toutes sortes déraisons, se posent des questions.

    Tu as tout à fait raison, moi aussi, j’ai fait les mêmes découvertes que toi. Pour la pénétration, que je sois pénétrant, ou pénétré, d’ailleurs, c’est, pour moi du moins, meilleur. Et pour la fellation, que je la fasse ou qu’un homme me la fasse, comme tu dis, c’est vraiment meilleur ; il faut avoir eu la chance, comme toi et moi, d’avoir pu comparer avant et après. Certes, c’est ancien pour moi, mais ce sont des souvenirs qui restent pour toute la vie. D’ailleurs, c’est très curieux car on oublie immédiatement qu’on avait eu un prépuce, mais, par contre, on se souvient très bien des différences, quand, après la cicatrisation et la kératinisation, on recommence à faire l’amour.

    Je comprends que certains ne comprennent pas qu’en faisant en sorte de “désensibiliser” le gland, et, en plus, en coupant le frein, on gagne de la sensibilité, et du plaisir renforcé. Mais justement, c’est ce qui est paradoxal. Et ça s’explique par le fait que les terminaisons nerveuses, les corpuscules de Golgi et de Kraüsse, se refont en profondeur et s’étalent là où ils ne l’avaient pas pu avant. C’est très net à propos du frein. Les terminaison s’étalent sur toute la zone devenue lisse sous le méat et c’est super, à couper le souffle, c’est comme ça quand un garçon me suce…

    C’est très bien que tu aies “ressuscité” cette ancienne conversation qui date de 2015. Le 29 novembre j’avais répondu à Johann, comme tu peux le lire. Il faudrait que tu prennes contact avec moi, car nous avons forcément beaucoup de choses à nous dire. Et tous ceux qui liront nos messages peuvent m’écrire aussi, je répondrai à toutes leurs questions.

    Il est vrai que certains regrettent parfois. Mais ça s’explique, soit par des problèmes sexuels, soit par un refus, conscient ou inconscient, de la circoncision. Par exemple, quelqu’un qui a eu un phimosis, à qui ont a dit qu’on allait lui couper son kiki ou son zizi, peut en concevoir un complexe grave, à cause de stupidités qui lui ont été dites, ou de moqueries stupides. j’ai rencontré aussi un autre cas, il s’agissait d’un garçon dont la mère s’était mise avec un homme musulman. Lequel beau-père, mal accepté, avait contraint le garçons de 14 ans à se faire circoncire. il n’y a pas besoin d’être un grand psy, pour comprendre que le petit jeune homme faisait reporter sur la circoncision la détestation de son beau-père !

    En résumé, ce ne sont que des blocages psychologiques, qui peuvent donner l’illusion d’une diminution de sensibilité. Parce que plusieurs hommes, de tous âges, car, en plus, étant intéressé, je me suis livré à des études sur ce sujet, m confirment que la seule chose qu’ils regrettent, c’est de ne pas l’avoir fait plus tôt, qu’ils soient homos ou hétéros.

    J’attends vos commentaires et vos questions, quand vous aurez lu les messages que j’avais déposés, et notamment celui qui était destiné à Johann, le 29 novembre 2015.

    Gérard

  13. Je peux dire aussi que la masturbation n’est en rien perturbée par la circoncision. je ne suis pas d’accord avec ce qui est écrit dans l’article à propos de la “branlette” : “Le mouvement de va-et-vient ne lui correspond pas, cela lui fait mal”.

    Certes, au début, dans les premiers temps, tant que la muqueuse du gland n’est pas encore assez kératinisée, on peut utiliser du lubrifiant, comme de l’huile d’amande douce. et il est vrai que c’est tellement bon que beaucoup continuent comme ça même si ce n’est plus nécessaire. Car après la kératinisation, on peut masturber directement sur tout le gland, et c’est une délice parfait. Je sais de quoi je parle, et c’est ce que j’expliquerai à tous ceux qui voudront m’écrire sur gerpoch1 arobase gmail point com ou au zéro sept quatre vingt trois vingt et un treize quarante deux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image
up & running
drapo FR  drapo ES  drapo US 
drapo IT
  drapo DE drapo BR

image  flux RSS

La galaxie MensGo

image


image


Nos Partenaires

image

 

Avec les encouragements de MensGo !

(retour au blog)

image

 

Plus…

MensGo présente…