PinkCop cherche à mieux fédérer les flics gay et lesbiennes de Suisse

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

PinkCop cherche à mieux fédérer les flics gay et lesbiennes de Suisse

(Blogmensgo, 5 janvier 2011) Créée le 23 février 2008 par 21 flics homosexuels de Zurich, l’association PinkCop ne fédère pour l’instant que 70 hommes et 53 femmes. Son objectif étant de rassembler les policiers gay, policières lesbiennes, mais aussi leurs familles et leurs amis, l’association est donc loin du compte. De fait, PinkCop ne recrute encore l’essentiel de ses troupes que dans son territoire d’origine, c’est-à-dire à Zurich.

Au-delà de sa vocation communautaire, PinkCop s’assigne pour mission de lutter contre l’homophobie informant les collègues sur l’homosexualité et sur les conséquences de l’homophobie. L’association intervient également dans le cadre de l’école de police, un peu comme celle que montre la vidéo ci-dessous (en allemand).

http://www.youtube.com/watch?v=rYVnJbJif-I

PinkCop veut se donner un nouvel élan à la veille de son assemblée générale annuelle du 5 février 2011. L’association présidée par Peter Sahli s’efforcera notamment de faire en sorte que les flics homosexuels de Berne rejoignent massivement PinkCop, alors que quatre d’entre eux seulement sont sortis du placard. D’aucuns pensent que cela résulte, dans la « ville fédérale » (siège du gouvernement), d’une plus grande séparation entre la vie professionnelle et la vie privée.

Parmi les opérations futures, PinkCop envisage notamment de se faire connaître à travers des manifestations de grande envergure, par exemple à l’occasion peut-être de l’Europride 2011 à Rome (comme ce fut déjà le cas en 2009 à l’Europride de Zurich), ou en multipliant les coopérations avec des organismes suisses tels que les organisations faîtières des gays (PinkCross) et des lesbiennes (LOS) ou avec des homologues étrangers, à l’image des associations policières homosexuelles allemande Velspol et autrichienne GayCopsAustria.

Commentaire. PinkCop est une association très majoritairement alémanique et le site web de sa section francophone en pâtit, tant par la qualité de l’expression écrite que par le contenu beaucoup moins abondant. Une plus grande ouverture vers la Romandie ne serait-elle pas susceptible de donner un nouvel élan à cette association ?

Philca / MensGo

(via 20 Minutes et 360° du 3 janvier 2011)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *