La justice française condamne des homophobes à un stage de sensibilisation

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

La justice française condamne des homophobes à un stage de sensibilisation

Photo d'immeuble

Promiscuité + pauvreté + imbécillité = homophobie. © Photoxpress.com / Chris Harvey.

(Blogmensgo, 28 janvier 2010) Le tribunal d’Évry a condamné, le 19 janvier 2010, trois adolescents qui avaient agressé deux lesbiennes à indemniser leurs victimes et à suivre un stage de sensibilisation. Les prévenus, mineurs à l’époque, avaient commis leur agression en juillet 2009, dans une cité d’Épinay-sous-Sénart (Essonne, en banlieue parisienne).

Les trois jeunes avaient publiquement injurié les deux lesbiennes et l’un deux les avait physiquement agressées. La justice les a condamnés à effectuer un stage de sensibilisation à l’homophobie au sein d’une association. Tous trois devront également payer 150 euros à chaque victime et 1 euro symbolique à l’association SOS Homophobie, qui s’était portée partie civile. Dans la même affaire, un adulte majeur de 19 ans avait été condamné, en septembre 2009, à payer 300 euros à chaque victime.

L’avocat de SOS Homophobie considère que de telles sanctions restent insuffisantes, inadaptées, dénuées de pédagogie et sans valeur éducative. L’homophobie – et en particulier la lesbophobie – dans les quartiers a par conséquent de beaux jours devant elle, estime l’association.

Commentaire. L’ennui et l’inactivité sont un fléau pour la jeunesse dans les quartiers. Profitons de ce que des jeunes passent devant la justice pour leur infliger un stage de longue durée dans des associations LGBT. Non pas un stage-punition (quoique…), mais un stage à part entière, où ils seront considérés comme des adultes et progressivement investis de véritables responsabilités. Histoire de faire d’une pierre quatre coups : les sanctionner, les sensibiliser, les occuper, les responsabiliser.

Philca / MensGo

(via NouvelObs.com du 28 janvier 2010)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *