1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Un double rapport de l’Onusida porteur d’espoir

Photo du rapport Outlook (onusida)
Les chiffres de l'Onusida font plus souvent froid dans le dos que chaud au cœur. © Unaids.org/fr.

(Blogmensgo, 24 novembre 2009) Les rapports Le point sur l’épidémie de sida 2009 (en PDF anglais) et Perspectives sida 2010 (en PDF anglais), publiés le 24 novembre 2009 par l’Onusida, constatent que le nombre de nouvelles infections au VIH a baissé de 17 % depuis 2001. Le second rapport complète le premier à travers des statistiques, analyses, points de vue et projections.

Il s’agit bien d’une régression des nouvelles infections, c’est-à-dire que le nombre total des séropositifs ne cesse d’augmenter. La plus grande diffusion des trithérapies et leur meilleure qualité contribuent à augmenter le nombre de personnes vivant avec le VIH, même si le sida a encore tué quelque 2 millions de personnes en 2008. L’Afrique subsaharienne reste la zone la plus touchée au monde, avec 72 % des décès liés au VIH et 67 % des personnes séropositives.

On recense encore 33,4 millions de personnes séropositives à travers le monde, dont 2,7 millions ont été contaminées en 2008. La baisse des nouvelles infections est beaucoup plus marquée en Asie de l’Est (-25 %) qu’en Afrique subsaharienne (-15 %) ou en Asie du Sud et du Sud-Est (-10 %). La prévention explique pour partie ces chiffres, qui seraient d’ailleurs plus encourageants si les programmes de prévention étaient plus efficaces.

Les études attestent que plus les thérapies antirétrovirales sont intégrées aux autres secteurs de la santé, plus leur action est efficace contre le VIH et ses effets induits. Preuve s’il en était besoin que la pire des stratégies consisterait à confiner les séropositifs et les sidéens dans le ghetto de la stigmatisation.

Tous les chiffres montrent que la pandémie affecte de plus en plus les toxicomanes et les couples hétérosexuels, ce qui obligera les stratégies de prévention à s’adapter à leurs nouvelles « cibles ». C’est d’autant plus préoccupant que dans de nombreux pays, la part de la prévention du VIH par rapport à l’ensemble des budgets antisida est en constante régression.

Philca / MensGo
(via toute la presse du 24 novembre 2004, dont Le Figaro, NouvelObs.com et Le Monde)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image
up & running
drapo FR  drapo ES  drapo US 
drapo IT
  drapo DE drapo BR

image  flux RSS

La galaxie MensGo

image


image


Nos Partenaires

image

 

Avec les encouragements de MensGo !

(retour au blog)

image

 

Plus…

MensGo présente…