Kerron Clement, double champion olympique d’athlétisme, est sorti du placard

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Kerron Clement, double champion olympique d’athlétisme, est sorti du placard

(Blogmensgo, blog gay du 15 octobre 2019) L’athlète américain Kerron Clement a profité de la Journée internationale du coming out, le 11 octobre 2019, pour sortir du placard. Il aura donc attendu d’avoir 33 ans pour révéler son homosexualité, par l’entremise d’une interview au magazine Out. C’est la première fois qu’un champion d’athlétisme en activité officialise son homosexualité, alors que des championnes d’athlétisme telles que Dutee Chand, Caster Semenya et Nadine Müller semblent – très relativement – plus nombreuses à l’avoir fait.

Ci-dessous, le 400 m haies conquis à l’arraché par Kerron Clement au meeting de Londres en 2017…

L’athlète américain d’origine trinidadienne a la particularité de courir à la fois le 400 m plat, plutôt dans les courses par équipe (mais il détient le record du monde en salle du 400 m depuis 2005), et le 400 m haies. Sans compter les titres en 4 x 400 m, il a été champion du monde du 400 m haies en plein air à Osaka (2007), Berlin (2009) et en salle (2010), médaillé d’argent du 400 m haies aux JO de Pékin (2008), champion olympique aux JO de Rio (2016) et médaillé de bronze aux Championnats du monde de Londres (2017).

Kerron Clement a mis dix-sept ans pour admettre son homosexualité, au prix d’un intense débat – voire conflit – intérieur. Il a d’abord eu du mal à révéler son orientation sexuelle à sa famille, qui l’a finalement soutenu dans sa démarche.

Le coming out est un parcours d’obstacles… sur plus de 400 m ! © Interactive Sports /Unsplash

C’est donc seulement à 33 ans et en fin de carrière sportive qu’il est sorti du placard, « afin d’être simplement soi-même et d’être libre ». Le 11 octobre, l’inauguration par son sponsor Nike de BeTrue, une piste d’athlétisme arc-en-ciel et inclusive au Los Angeles City College, lui a donné la force d’entrer dans le cercle très restreint des champions d’athlétisme ouvertement gays.

À ma connaissance, Kerron Clement est le seul détenteur de titres mondiaux en athlétisme masculin à avoir fait son coming out en cours de carrière. D’autres l’ont fait avant lui, à l’image des plongeurs Matthew Mitcham et Tom Daley, de Michael Sam (football américain) et Jason Collins (basket-ball), mais aucun en athlétisme, du moins pas au plus haut niveau.

Et dans la vie de – presque – tous les jours, il est comment, Kerron Clement ? Eh bien, en juin 2019, lors d’une interview (bilingue français-anglais) réalisée avant le meeting d’Hérouville, il se sentait fiévreux et a préféré ne pas courir ce jour-là.

Kerron Clement n’a pas pris part aux récents Championnats du monde d’athlétisme à Doha. Et même s’il s’était qualifié, on imagine mal qu’il ait profité de l’occasion pour sortir du placard. Mais un seul grand champion d’athlétisme out en 2019, c’est bien la preuve que le sport de haut niveau ne fait toujours pas bon ménage avec l’homosexualité en général, masculine en particulier.

Philca / MensGo

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *