Obama se dit favorable au mariage gay

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Obama se dit favorable au mariage gay

(Blogmensgo, 10 mai 2012) Le président américain Barack Obama s’est dit « à titre personnel » favorable au mariage homosexuel, le 9 mai 2012, lors d’un entretien à la chaîne de télévision ABC. Quelques jours auparavant, son vice-président Joe Biden avait publiquement manifesté son soutien au mariage gay et à l’égalité des droits.

C’est la première fois que Barack Obama se prononce ouvertement en faveur du mariage entre personnes de même sexe (cf. la vidéo ci-dessus, une petite minute de mots pesés au trébuchet). Il l’a fait, dit-il, après en avoir longuement discuté avec sa femme, ses deux filles, ses collaborateurs, ses voisins et ses amis politiques. C’est aussi la première fois qu’un président américain encore en fonctions milite pour le mariage gay. L’un de ses prédécesseurs, le démocrate Bill Clinton, n’a jamais pris fait et cause pour le mariage gay et lesbien en cours de mandat.
Le chef de l’État a néanmoins précisé qu’il n’envisageait pas de faire voter une loi fédérale interdisant aux États de légiférer contre le mariage gay. Seuls six États et la capitale fédérale ont légalisé le mariage homosexuel, tandis que 31 États ont voté des lois ou des amendements constitutionnels visant à interdire tout mariage gay sur leur territoire, et parfois même à invalider les mariages homosexuels prononcés ailleurs.

Jusqu’à présent, Barack Obama était hostile au mariage homosexuel. Sa pensée a quelque peu évolué lorsqu’il est devenu président. Il s’est alors prononcé en faveur d’un pacs à l’américaine qui apporterait exactement les mêmes droits et obligations qu’un mariage sans toutefois en porter le nom. C’est donc seulement à six mois de l’élection présidentielle de novembre 2012 qu’Obama, candidat à sa propre réélection, introduit de facto le mariage gay parmi les thèmes de campagne électorale.

Le républicain Mitt Romney – qui lui disputera probablement la magistrature suprême en novembre prochain – a quant à lui réitéré son hostilité viscérale au mariage entre personnes de même sexe. Romney fut gouverneur de Massachusetts, qui sous sa mandature (2003-2007) devient en 2004 le premier État américain à légaliser le mariage homosexuel. Et c’est au titre de gouverneur que Romney tenta en vain d’empêcher cette légalisation ; il ne parvint finalement qu’à en limiter le bénéfice aux seuls résidents du Massachusetts.

Résultats sondage Gallup

L'homosexualité sera un thème de campagne. La religion aussi. Prions, mes frères, pour que la religion élève un peu le débat. Il est permis de rêver… 🙂 ©Gallup.com.

La légalisation éventuelle du mariage entre personnes de même sexe divise les États-Unis en deux moitiés presque égales. Selon un sondage annuel Gallup mené du 3 au 6 mai 2012, quelque 50 % des Américains sont favorables au mariage gay contre 48 % d’opinions défavorables. Les partisans du mariage homosexuel ont perdu trois points par rapport à l’an dernier (cf. notre article du 23 mai 2011).

Les avis sont beaucoup plus tranchés en fonction des convictions politiques et religieuses, précise Gallup. Si le mariage gay ne recrute que 51 % d’opinions favorables parmi les catholiques, ils sont seulement 38 % parmi les protestants. La faveur du mariage gay augmente à mesure que la pratique religieuse s’estompe, à tel point que 67 % des croyants peu ou pas pratiquants sont favorables au mariage gay et que 88 % des non-croyants y sont favorables. Côté politique, 65 % des démocrates y sont favorables et 74 % des républicains y sont hostiles.

Commentaire. Barack Obama l’a bien fait comprendre, c’est à titre personnel et non pas au nom du Parti démocrate qu’il s’est prononcé en faveur du mariage homosexuel. Mais personne n’est dupe. Quand le président, le vice-président et deux ministres d’un même gouvernement proclament leur engagement, ils ne le font pas d’une manière strictement individuelle.

Quelques minutes après la déclaration d’Obama, la réaction de Mitt Romney aura été fort modérée. Le républicain a juste réaffirmé son opposition au mariage et au pacs homosexuels. En revanche, il est plus ou moins d’accord pour donner certains droits fiscaux et sociaux aux couples homosexuels.

Pourquoi Romney a-t-il joué profil bas alors qu’il aurait pu retourner à son avantage les déclarations d’Obama sur un sujet très controversé ? Pour économiser des cartouches avant une longue campagne électorale, pourrait-on croire. Mais la vraie raison est que Romney, lui aussi, a un talon d’Achille : il est un mormon de stricte obédience, alors que le christianisme d’Obama apparaît nettement plus consensuel.

Philca / MensGo

1 réponse

  1. Niina

    Le.problèmec est qu Obama va se prendre des bâtons dans les roues par les concervateurs. Sinon j aime bien ton tableau et de voir que 80% des non religieux sont pour. ce mariage. Bon perso jr m en fiche du mariage (je suis hetero) à titre personnelle vu que c est du religieux chose à laquelle je sui contre. mais paradoxalement je suis pour ce mariage homo uniquement pour qu ils obtiennent enfin les même droits que les hetero. Donc ce n est pas pour sa symbolique religieux mais pour qu on les reconnaissent en tant que couple avec les lois et droits qui vont avec!

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *