Un Français sur deux est d’accord avec l’adoption homoparentale

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Un Français sur deux est d’accord avec l’adoption homoparentale

(Blogmensgo, 6 mars 2012) Aujourd’hui, 51 % des Français se disent favorables à l’adoption homoparentale contre 46 % en 2005, selon un sondage Ifop dévoilé le 5 mars 2012 par les publications Femme actuelle et Enfant Magazine. La question fait encore débat, avec 49 % d’opinions défavorables. De plus, 48 % des répondants affirment que « deux adultes de même sexe avec des enfants adoptés » ne forment pas une famille à part entière.

Synthèse en HTML | Résultats en PDF

Sondage Ifop

Malgré les apparences, les liens du « cœur » ne sont pas en rouge. ©Ifop.fr.

L’hostilité à l’adoption pour les couples homosexuels se rencontre surtout chez les catholiques très pratiquants (78 %), les sympathisants du Front national (extrême droite, 70 %), ceux de la droite parlementaire (65 %, incluant le parti au pouvoir UMP), mais aussi parmi les sympathisants du MoDem (centre-droit, 59 %) et chez les plus de 50 ans (59 %). Seuls 36 % des sympathisants socialistes sont hostiles à l’adoption homoparentale.

Mariage ou pas, 79 % des répondants pensent que les homosexuels devraient avoir les mêmes droits que les hétéros en matière successorale et 78 % dans le domaine fiscal.

À noter que 83 % des personnes interrogées souhaitent que l’on accorde un statut spécifique aux beaux-parents.

Les résultats du sondage Ifop recoupent ceux d’études antérieures, par exemple celui de BVA publié cette année d’après des chiffres de décembre 2011 (cf. notre article du 16 janvier 2012) ou celui mené par l’Ifop à la mi-2011 (cf. noyre article du 1er juillet 2011).

[Sondage réalisé du 13 au 17 janvier 2012 par questionnaire autoadministré en ligne auprès de 1 005 personnes d’au moins 18 ans, selon la méthode des quotas après redressement géographique.]

Commentaire. Les Français peinent à se défaire d’une vision très passéiste de la structure familiale. Plus à cause d’un manichéisme sociétal paralysant qu’en raison d’un héritage chrétien. Pour preuve, on recense désormais 73 % d’Irlandais favorables au mariage gay, lors même que la société irlandaise est infiniment plus catho que son homologue française.

Philca / MensGo
(via toute la presse du 5 mars 2012, dont Le Figaro, Le Monde et NouvelObs.com)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *