En matière de transsexualité, la Suisse cultive sa différence

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

En matière de transsexualité, la Suisse cultive sa différence

Photo de Carla Antonelli

Carla Antonelli prépare son discours inaugural au Parlement. © Carlaantonelli.com / Sylvain Cherkaoui.

(Blogmensgo, 4 mars 2011) La Suisse est-elle un pays aussi original dans sa « gestion » des personnes transsexuelles ou transgenres que dans sa gestion des affaires bancaires ? Il semble que oui. Parfois pour le meilleur, parfois pour le pire. C’est ce que l’on apprend à travers le dossier qui me sert de source et que l’édition suisse de 20 Minutes a choisi de sertir dans une URL sympa et mnémotechnique, www.trans.20min.ch.

Côté positif, on y apprend que la chirurgie de réassignation sexuelle est très largement remboursée, sous réserve d’être âgé de 25 ans révolus et d’avoir un suivi psychiatrique depuis au moins deux ans. L’opération laisse quand même 10 % à la charge des patients, voire 50 % pour celles et ceux qui n’ont pas de mutuelle complémentaire.

Côté négatif, « un certificat de stérilisation doit être fourni si l’on veut faire modifier le sexe indiqué sur sa pièce d’identité » en Suisse. Autrement dit, pas de changement de sexe sans chirurgie de réassignation.[Update du 9 mars 2011. Mais les choses changent comme l'explique cet article de 360° évoquant un arrêt de la Cour suprême de Zurich.]

Les mentalités ne sont donc pas encore aussi évoluées en Suisse qu’en Espagne. Dans le pays de notre blogueur madrilène Carzam, le Parlement pourrait accueillir une personne transsexuelle dans son hémicycle, à l’issue des élections de mai 2011. Homme devenu femme et activiste des droits LGBT, l’actrice Carla Antonelli brigue en effet le suffrage des électeurs.

(La Dépêche du Midi livrait un bref portrait de Carla Antonelli dans son édition du 14 février 2011.)

Commentaire. On imagine mal un pays comme la France interrompre son processus de fossilisation pour accueillir une personne transsexuelle à la tête d’une grande commune, d’un département, d’une région, d’un ministère, ou même au sein du Parlement…

Philca / MensGo

(via 20 Minutes du 17 février 2011)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *