L’Argentine légalise le mariage gay

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

L’Argentine légalise le mariage gay

Photo de manifestants devant le Sénat argentin

Les partisans du mariage gay (photo) ont manifesté devant le Sénat, comme les opposants au texte. Mais séparément. © Globovisión.

(Blogmensgo, 18 juillet 2010) Le Sénat argentin a adopté, dans la nuit du 14 au 15 juillet 2010, un texte de loi autorisant le mariage homosexuel et l’adoption homoparentale. Quinze heures d’un débat souvent houleux auront été nécessaires pour adopter, avec une courte majorité (par 33 voix contre 27 et trois abstentions), un texte validé par l’Assemblée nationale le 5 mai. La région de la capitale Buenos Aires avait déjà institué un pacs en 2002.

Le texte s’inscrit dans le cadre d’une législation en faveur des minorités. Il autorise le mariage entre personnes de même sexe (le code civil sanctionne désormais une union entre « contractants » et non plus entre « mari et femme ») et aligne les droits des couples gay et lesbiens mariés sur ceux des couples hétérosexuels mariés. Les mariés homosexuels obtiennent par conséquent le droit à l’adoption, aux allocations familiales, aux congés parentaux, à l’héritage, etc.

Le vote du texte était notamment soutenu par le gouvernement de centre-gauche et par la présidente Cristina Fernández, qui doit encore le ratifier. En revanche, l’Église catholique en général et en particulier l’archevêque de Buenos Aires, Jorge Bergoglio, ont appelé à l’organisation d’un référendum et à voter contre le texte, au motif que la procréation « naturelle » nécessitant un homme et une femme, l’adoption naturelle nécessite elle aussi un couple hétérosexuel. Plus de 90 % de la population argentine se dit catholique.

Les sondages antérieurs au vote sénatorial montrent une opinion publique profondément divisée sur la question du mariage homosexuel. Les sondés le refusaient à 29,6 % dans les grandes villes selon un sondage, mais à 46,2 % sur l’ensemble du territoire selon un autre sondage.

Une fois assortie de son décret présidentiel, la nouvelle loi donnera un caractère définitif et irrévocable – sauf par divorce – au mariage contracté par Alejandro Freyre et José Maria Di Bello le 28 décembre 2009 à Ushuaïa (cf. notre article du 31 décembre 2009). Les deux hommes étaient devenus le premier couple homosexuel à se marier officiellement et légalement en Argentine. La demi-douzaine de mariages homosexuels prononcés depuis lors était menacée de nullité par une décision de la Cour suprême qui n’aura donc finalement pas besoin de statuer sur cette question.

L’Argentine devient ainsi le premier pays d’Amérique latine à légaliser le mariage homosexuel et l’adoption homoparentale. Ce grand pays sud-américain est le dixième pays au monde à autoriser le mariage gay, après les Pays-Bas, la Belgique, l’Espagne, le Canada, l’Afrique du Sud, la Norvège, la Suède et le Portugal.

Philca / MensGo
(via Le Monde du 14 juillet et toute la presse du 15 juillet 2010, dont Le Figaro et Libération)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *