Pas d’oscar pour Colin Firth, mais…

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Pas d’oscar pour Colin Firth, mais…

Film L'arbre et la forêt

Guy Marchand personnifie un Triangle (rose) dans un film un peu trop carré. © Advitamdistribution.com.

(Blogmensgo, 8 mars 2010) Le palmarès des Oscars a préféré l’interprétation de Jeff Bridges dans Crazy Heart à celle de Colin Firth incarnant un professeur gay dans A Single Man (cf. notre article du 2 mars 2010).

La cérémonie des Oscars, du 7 au 8 mars 2010, ne consacrera donc pas pour la deuxième fois consécutive – après Sean Penn dans le rôle-titre Harvey Milk – un acteur ayant incarné un homosexuel au grand écran. La prestation de Colin Firth dans le premier film du couturier Tom Ford avait pourtant été unanimement saluée par la critique. L’acteur aura peut-être payé le prix d’une mise en scène trop maniériste et pas assez captivante pour Hollywood.

Quoi qu’il en soit, les cinéphiles peuvent s’en mettre plein les mirettes ces temps-ci, grâce à la présence de bons films à l’affiche. De même que Colin Firth porte à lui seul le film de Tom Ford, l’acteur français Guy Marchand (photo ci-dessus) enchante L’arbre et la forêt dans un rôle à contre-emploi. Le film cosigné par Olivier Ducastel et Jacques Martineau évoque – hélas ! d’une manière trop démonstrative – le thème de la déportation homosexuelle par les nazis.

Guy Marchand, symbole du latin lover un tantinet macho, incarnant un ancien « Triangle rose » ? Il fallait oser. Et l’on découvre, au fil des interviews, un Guy Marchand bien plus cérébré qu’on ne l’eût imaginé – et surtout, mais sans en faire des tonnes, un formidable militant du droit à la différence.

Film Ander

Et si Ander était la bonne surprise ciné de 2010 ? © Bodegafilms.com.

Et pour ceux qui préfèrent les histoires d’amour à l’amour de l’Histoire, signalons la sortie en Europe de l’Ouest, depuis la mi-février 2010, du film Ander du réalisateur espagnol Roberto Castón. Dommage que le titre L’amour est dans le pré était déjà pris, ça résumait bien le pitch : l’attirance amoureuse d’un fermier basque pour un ouvrier agricole péruvien.

Philca / MensGo

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *