L’homosexualité enfin soluble dans l’armée américaine ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

L’homosexualité enfin soluble dans l’armée américaine ?

(Blogmensgo, 5 janvier 2009) On saura dès 2009 ou 2010 si le nouveau président élu, Barack Obama, met à exécution sa promesse électorale de supprimer l’interdiction faite aux homosexuels d’intégrer l’armée américaine. Les gays et lesbiennes peuvent intégrer l’US Army depuis 1993, mais à condition de ne pas révéler leur homosexualité.

Photo d'Ellen Tauscher

La députée Ellen Tauscher (ici avec le général Kevin Chilton) milite pour une armée « gay-friendly ». © DR.

Des généraux en retraite ont demandé (cf. notre article du 9 juillet 2008) l’abrogation de la loi de 1993, surnommée « Don’t ask, don’t tell » (ne rien demander, ne rien dire), qui a déjà provoqué le renvoi de 12 500 militaires parmi lesquels de nombreux professionnels très compétents. Avec l’appui de 128 collègues, la députée démocrate de San Francisco Ellen Tauscher tente de faire adopter une proposition de loi interdisant toute discrimination dans l’armée.

Reste à savoir si l’état-major et les troupes accepteront d’accueillir parmi eux des homosexuels notoires. Selon Ellen Tauscher, « 75 % des Américains pensent que les hommes et les femmes homosexuels devraient pouvoir servir [dans l’armée] ouvertement ». Un sondage mené par Military Times auprès de 2 000 lecteurs travaillant dans l’armée laisse toutefois entrevoir une nette hostilité (58 %) à l’émergence d’une armée gay-friendly, l’ouverture du recrutement aux homosexuels ne recueillant que 29 % d’avis favorables.

Philca / MensGo
(via Agence Angola-Presse du 4 janvier et La Charente libre du 5 décembre 2009)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *