Gay Prides mouvementées en Bulgarie et en République tchèque

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Gay Prides mouvementées en Bulgarie et en République tchèque

(Blogmensgo, 2 juillet 2008) La Gay Pride qui s’est élancée dans les rues de la capitale bulgare Sofia, le samedi 28 juin 2008, se résumait à une centaine de participants qui défilaient contre les discriminations. Les manifestants ont été heurtés – sans dommages – par des œufs, par des pierres et par un cocktail Molotov lancés par une soixantaine de contre-manifestants d’extrême droite, que la police a ensuite interpellés. C’est dire combien la première « parade homosexuelle » bulgare fut moins une épreuve pour les chaussures des participants que pour leurs nerfs…

Vue panoramique de BrnoDe nombreuses voix avaient auparavant cherché à faire interdire le défilé. Un groupe d’extrême droite suggérait même une « semaine d’intolérance envers les homosexuels », le chef de l’Église orthodoxe qualifiant pour sa part la Gay Pride bulgare de « marche de l’immoralité et du péché ».

Ce sont en fait quelque 200 personnes qui ont défilé : la centaine de manifestants et… la centaine de policiers qui les encadrait.

À noter que l’un des chefs des contre-manifestants, l’ultranationaliste Boyan Rasate, fait partie des personnes interpellées ; il sera jugé pour hooliganisme.

Le Courrier des Balkans a traduit, le 30 juin, un un compte rendu détaillé de l’événement d’après un article du webzine Birn.

À Brno (photo), deuxième ville tchèque après Prague, les forces de l’ordre sont intervenues alors que des contre-manifestants d’extrême droite tentaient d’empêcher le défilé.

Un article de France 24 daté du 29 juin propose un tour d’horizon plus complet des récentes Gay Prides à travers le monde.

[Crédit photographique : Brno (République tchèque), une jolie ville… très homophobe © CzechTourism.com.]

Philca / MensGo
(via Le Nouvel Obs et Contre-feux du 28 juin, France 24 du 29 juin, Le Courrier des Balkans du 30 juin 2008)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *