Vacances d’été avec Joshua Su (The G3sha), Lil Nas X et Rammstein

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Vacances d’été avec Joshua Su (The G3sha), Lil Nas X et Rammstein

(Blogmensgo, blog gay du 2 août 2019) Le blog prendra ses grandes – mais brèves – vacances d’été du dimanche 4 août au jeudi 15 août inclus. Auparavant, le site sera peut-être parfois indisponible les 2 et 3 août en raison d’une opération de maintenance. Retour progressif à la production normale dès le vendredi 16 août 2019. Mais avant de partir, on te quitte en chansons par l’entremise de quelques mecs parfaitement recommandables qui ont fait le buzz ces derniers jours : Joshua Su (The G3sha), Lil Nas X et Rammstein.

Joshua Su (The G3sha) fait son coming out en chanson

Le rappeur singapourien Joshua Su, connu sous le pseudonyme de The G3sha, ne savait pas trop comment révéler son homosexualité à ses parents. Plutôt que de s’emmêler les syllabes devant eux, il a écrit et chanté une chanson pour le leur annoncer. La chanson s’intitule « I’m OK » et elle ne se contente pas d’un banal coming out.

Pour en savoir un peu plus, voici une très brève interview de l’artiste par l’AFP, avec son en anglais et sous-titrage en français…

Contrairement à l’Inde, Singapour n’a jamais abrogé la section 377A du code pénal colonial anglais qui interdit les relations sexuelles consenties entre hommes, alors que le sexe anal est légal depuis une douzaine d’années chez les couples hétéros. Le Premier ministre refuse d’abroger cette loi discriminatoire, mais la société et l’administration singapouriennes se font un (tout petit) peu plus permissives, à travers la tolérance accordée aux bars gays.

Les autorités acceptent aussi la tenue d’une Gay Pride locale intitulée Pink Dot, dont l’édition du 29 juin 2019 a célébré le 10e anniversaire en réclamant une nouvelle fois l’abrogation de la section 377A. En voici un superbe aperçu où tout est beau : le son, l’image, la musique, l’enthousiasme… et une excellente maîtrise de l’anglais.

Tear down this law! (Démolissez cette loi !)

Le slogan ci-dessus a été scandé à l’infini par une foule en délire, juste avant une somptueuse pyrotechnie collective. J’ai rarement vu une vidéo de restitution aussi professionnelle et émouvante.

Ça donnerait presque envie d’aller à Singapour. Sauf que là-bas, les couples homos ne bénéficient d’aucun avantage : pas de mariage gay, pas de pacs ni même de concubinage officiel. Et bien sûr, l’adoption par des couples gays ou lesbiens est strictement interdite.

Pour en revenir à Joshua Su, ou plutôt à The G3sha, voici un reportage plus complet et plus précis (en anglais sous-titré) sur la démarche et le coming out de l’artiste. On y entend un bref refrain de sa chanson devenue culte…

On retiendra peut-être moins le titre de la chanson (« I’m OK ») que la musique de @Dudemakesbeats et les paroles de The G3sha, en particulier le refrain prononcé quatre fois et facile à mémoriser : « G-A-Y-B-O-Y OK » (garçon gay [c’est] OK).

Le rappeur évoque son enfance inconfortable où, pour faire comme tout le monde, il traitait les gays de tapettes ou pis encore. Puis vint la première histoire d’amour, à 12 ans, suivie d’un cortège d’interrogations, d’incertitudes et de peurs, qui l’ont d’abord conduit à se faire passer pour hétéro puis à faire une tentative de suicide.

Et maintenant, place au coming out et à la quiétude qui, espérons-le, s’ensuivra. Voici la chanson, sous-titrée en langue originale anglaise et sortie officiellement le 5 juillet 2019. Pas mon style de musique, mais j’aime beaucoup la rythmique des couplets (et un peu mois celle du refrain).

Bizarrement, cette chanson de The G3sha ne comptait que 6.640 vues lorsque je l’ai regardée hier sur YouTube. Elle mérite pourtant beaucoup mieux que ça !… et je ne doute pas que mon petit coup de pouce incitera les DJ à la programmer sur les radios, dans les discothèques et lors d’événements festifs.

 

Lil Nas X, un succès phénoménal et un coming out médiatique

Fin juillet 2019, le titre « Old Town Road » du rappeur américain Lil Nas X (avec Billy Ray Cyrus, le père de Miley Cyrus) figurait en tête du classement Billboard Hot 100 pour la 17e semaine consécutive, un record. Aujourd’hui 2 août, les trois versions de sa chanson mises en ligne par l’artiste sur sa chaîne YouTube cumulaient plus de 595 millions de vues en trois mois.

Ce record est d’autant plus étonnant que Lil Nas X – nom de scène de Montero Lamar Hill – n’a que 20 ans et qu’il est gay. Dans un milieu plus connu pour ses paroles et comportements homophobes que pour sa tolérance à l’égard des personnes LGBT, le succès de Lil Nas X détonne, même si le queer hip hop commence à progresser dans les bacs, dans les charts et dans les médias. La différence étant que rares sont les artistes de queer hip hop à jouir d’un succès aussi phénoménal que Frank Ocean, iLoveMakonnen ou Lil Nas X.

Son homosexualité, Lil Nas X l’a révélée le 30 juin 2019, par un bref tweet, alors qu’il voyageait pour la première fois de sa vie à l’étranger pour y promouvoir, entre autres, son dernier single intitulé « c7osure » lors du festival de Glastonbury, au Royaume-Uni…

tweet de Lil Nas X

Ce même single confirme, s’il en était besoin et dessin animé à l’appui, que le jeune artiste a vécu son coming out comme une sortie de placard l’enfer…

Lil Nas X doit en partie son succès au classement Billboard… qui l’avait dans un premier temps éjecté des charts country music pour non-conformité aux critères de classement. « Old Town Road » c’est à la fois du rap et du country, mais plus du rap que du country, selon Billboard. D’où l’éjection. Et c’est là qu’apparaît Billy Ray Cyrus, qui s’était fait un nom illustre comme chanteur de country avant d’enfanter Miley Cyrus, devenue aujourd’hui beaucoup plus célèbre que son père. Séduit la chanson de Lil Nas X, Billy Ray Cyrus en a gravé une nouvelle version en duo. Et c’est cette version-là qui est réapparue dans Billboard, trustant cette fois-là la première place toutes catégories confondues et devenant le tube planétaire que l’on sait.

Personnellement, je préfère cette version complète du clip vidéo avec son scénario, son interprétation et ses images loufoques…

 

Rammstein, bons baisers (gays) de Moscou

Un groupe de heavy-metal allemand ? On n’évoquera pas ici Desasterkids et encore moins Scorpions (je découvre qu’ils sont encore en activité), mais Rammstein, qui vient de faire le buzz, et de quelle manière !

Rammstein, bisous gay en concert à Moscou

Dans le cadre de sa tournée Europe Stadium Tour, le groupe allemand de « métal industriel » a profité d’un concert à Moscou pour niquer la censure homophobe par le truchement d’un kiss-in sur scène. Richard Kruspe et Paul Landers, respectivement guitariste solo et deuxième guitariste de Rammstein, se sont roulé un bon gros patin alors même qu’ils interprétaient leur chanson « Ausländer » (Étrangers) devant le public du stade Luzhniki.

Un smartphone parkinsonien a pu capter – quoique d’un peu loin – le bref mais intense baiser des deux guitaristes. C’est presque à la fin de l’extrait, la version scénique de cette chanson durant, me semble-t-il, beaucoup plus longtemps…

Le groupe Rammstein a parfois, à tort, été décrit comme homophobe. Leur concert moscovite a su remettre les pendules à l’heure LGBT. Et de la manière la plus spectaculaire, puisqu’il s’agissait d’un spectacle. Les apparatchiks homophobes en ont été pour leurs frais et les réseaux sociaux ont eu tôt fait de transmettre le message, sur YouTube mais aussi et surtout bien en vue sur le compte Instagram de Rammstein.

La seule captation du concert dans son intégralité (plus de deux heures mises en ligne) qui n’a pas été censurée juste avant, pendant et après le fameux bisou gay, c’est celle-ci, où le bisou intervient à 1:45:19, au terme d’un joli mouvement scénique amorcé à 1:44:45.

Pour ceux qui débarqueraient de la planète Mars, on rappelle que la Russie interdit toute « promotion de l’homosexualité », ou plus exactement toute « information au sujet des relations sexuelles non traditionnelles auprès des mineurs », concept fourre-tout qui permet d’infliger des amendes aux contrevenants et même jusqu’à deux semaines d’emprisonnement aux ressortissants étrangers.

Le groupe allemand prévoit de prolonger sa tournée jusqu’en 2020. Retourneront-ils jouer à Moscou l’an prochain ? Rien n’est moins sûr…

Sur ce, nous te souhaitons d’excellentes vacances d’été – en supposant que tu vives dans cet hémisphère et que tu prennes des vacances.

Philca / MensGo

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *